C’est désormais officiel, les frères de la ZANU-PF devenus ennemis suite au coup d’État qui a renversé le père de ce parti, Robert Mugabe le 21 novembre dernier, les deux famille Mugabe et Mnangagwa étaient devenues ennemies au point que Robert Mugabe soutienne ouvertement le candidat de l’opposition. Mais cette antagonisme semble désormais appartenir au passé.

En effet, l’ancien qui avait affirmé n’avoir pas voté pour le candidat de son parti, a officiellement reconnu la victoire  de dernier ce vendredi en marge des funérailles de sa belle mère. C’était ai cours  d’une allocution de l’ancien homme fort du Zimbabwé, Robert Mugabe a dit reconnaître le Président nouvellement élu Emmerson Mnangagwa comme le président légitime du Zimbabwe. Il a appelé les autres a appelé à laisser « derrière les transgressions ». L’ancienne première dame du pays,  Grâce Mugabe, qui a eu une relation tendue avec le président Mnangagwa a également abondé dans le sens que son mari. Elle a particulièrement remercié  le président nouvellement élu pour avoir facilité son voyage depuis Singapour où elle se trouvée trouvait pour venir assister aux funérailles de sa mère. « Je veux remercier Mnangagwa d’avoir affrété un avion pour me ramener à la maison afin de pleurer ma mère. C’était un bel avion, un tout nouveau Gulf Stream du Qatar », a déclaré Mme Grâce Mugabe, avant d’ajouter qu’elle se sentait rassurée. « Mnangagwa m’a réconforté. S’il a fallu la mort de ma mère pour que nous puissions nous rapprocher alors faisons-le ».

 

Il est tout à fait évident que les deux frères ennemis de la ZANU-PF, ont décidé d’enterrer la hache de guerre et de faire la paix. Ceci après environ un an de tensions entre l’ancien homme fort du pays et le nouvel homme fort du Zimbabwe. Le ton n’avait jamais cessé de  monter entre eux jusqu’à aux élections du 03 Août dernier donnant définitivement la légitimité au nouvel homme fort qui a remporté l’élection avec un peu plus de 50% des suffrages. Mugabe vient ainsi de couper l’herbe sous le pied du candidat de l’opposition qui continue de revendiquer sa victoire à la présidentielle du 03 dernier qui sûrement croyait pouvoir compter sur le soutien de Robert Mugabe et sa femme Grâce qui étaient en disgrâce avec la ZANU-PF.

 

Cette paix des braves est un exemple que devraient copier la classe politique africaine qui doit comprendre que la chasse aux sorcières n’est pas la bonne solution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here