Spread the love

Principale artisan de l’accession au pouvoir de l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara avant de tomber en disgrâce en 2018, le leader de GPS et soroistes, ancien premier ministre et ancien président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro qui, depuis l’exile européenne ne cessait de menacer le régime du président Ouattara, est depuis un moment, de moins en moins bavard alors qu’il ne manquait d’occasion pour lancer des diatribes contre son ancien ami. Un silence qui ne passe pas sous-silence aussi bien en Côte d’Ivoire qu’extérieur.  En voici la raison de ce silence du président des GPS.

En effet, nombreux sont ceux se demandent pourquoi subitement Guillaume Soro qui était très virulent avec des déclarations va-t-en-guerre contre le président Ouattara aussi sur les réseaux sociaux que dans les médias, ne fait presque plus de déclarations contre son ancien mentor. Et bien c’est tout à fait simple. Ce n’est ni une volonté de rapprochement de nouveau avec son ancien ami ni un signe de désenchantement encore moins  de défaite, mais c’est une décision de sagesse que l’homme a pris suite au conseil de certains guides religieux ivoiriens.

Ainsi, selon un de ses lieutenants, Koné Tehfour, chez nos confrères à Jeune Afrique, les déclarations de l’ex président de l’Assemblée Nationale, étaient à un moment donnée considérées ou vues par certains personnalités, notamment des dignitaires religieux et des sages, comme un manque de respect en vers son ancien mentor, le président Alassane Ouattara. C’est donc ces sages et leaders religieux qui ont demandé et obtenu de Guillaume Soro, un peu de retenue dans ses déclarations et sorties. “À un moment, certains ont trouvé qu’il parlait trop, que son discours vis-à-vis de son aîné Alassane Ouattara était trop irrespectueux. Des religieux et des sages le lui ont signifié. Il a décidé de les écouter “, a-t-il déclaré.

C’est donc les dignitaires religieux et les sages qui ont demandé et obtenu de l’ex président de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Guillaume Soro de faire moins de déclarations incendiaires contre le président Alassane Ouattara ces derniers temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here