Une attaque contre le QG du G5 Sahael a eu lieu ce vendredi. Le dernier bilan fait état de trois morts (deux militaires et un civil) et cinq blessés. L’attaque aurait été perpétrée par un kamikaze qui voulait entrer dans le camp du G5 Sahel, a précisé une source de sécurité.

En effet, le quartier général du G5 Sahel à Sévaré au centre du Mali, a été la cible d’une attaque ce vendredi 29 juin  en début d’après-midi a indiqué des sources locales et de la mission de la paix de l’ONU. Le premier bilan provisoire fourni de source hospitalière et militaire à l’AFP fait état de six morts et de « nombreux blessés ». Ce bilan a été corrigé on indique plutôt trois mots , deux militaire et un civil.

Selon le témoignage d’une revendeuse d’orange dans les environs « Il y a eu une très forte détonation suivie d’échanges de tirs ».  Cette attaque aurait été perpétrée par un kamikaze qui voulait entrer dans le camp du G5 Sahel, a indiqué une source de sécurité. Selon le général Didier Dacko, commandant en chef de la force conjointe, l’attaque a commencé par l’explosion d’une voiture. On annonce plusieurs bâtiments détruits. Pour le moment l’attaque n’a pas été revendiquée. Mais le mode opératoire laisse penser au groupe pour le soutien à l’islam et aux  musulmans, la principale coalition jihadiste du Mali, alliée à Al-Qaida, principale revendicateur de la plupart des attentats au Mali ces derniers temps.

Il convient de rappeler que les forces du G5 Sahel sont composées de militaires fournis par le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie. Elle a été mise sur pied pour lutter contre les combattants islamistes actifs dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest. C’est la première fois que son quartier général est ciblé par une attaque jihadiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here