Le Directeur de Cabinet du ministre des mines et des énergies, monsieur Banimpo Gbengbertane a présidé ce jeudi 25 juillet 2019 la cérémonie d’ouverture de l’atelier national de vulgarisation du document du Projet régional pour l’amélioration et la sécurisation des approvisionnements des États membres de l’UEMOA en hydrocarbures (PRASAH) .

Cette rencontre réunie des acteurs de la chaine d’approvisionnement et de distribution des hydrocarbures au Togo. Il est unanimement reconnu que la dépendance d’un État aux importations d’hydrocarbures alourdit sa facture pétrolière et détériore davantage sa balance commerciale. De même la volatilité des prix des produits pétroliers affecte le pouvoir d’achat des populations et fragilise la stabilité sociale.

Il apparaît donc nécessaire de mettre en place un marché communautaire en vue d’optimiser l’approvisionnement en hydrocarbures d’une part, et d’harmoniser les cadres réglementaires d’autres part.

C’est pour ça que l’ UEMOA a initié ce projet pour aider les États à améliorer leur niveau d’attractivité et de compétitivité.
Le représentant résident de la Commission de l’ UEMOA au Togo, monsieur Assoukou Raymond Krikpeu a dans son adresse exprimé sa gratitude aux autorités togolaises pour leur accompagnement soutenu au projet. Il a souligné le rôle stratégique que Lomé devra jouer dans la mise en oeuvre du projet en tenant compte de son positionnement par rapport aux pays de l’hinterland.

Pour sa part, monsieur Gbengbertane a au nom du ministre Ably-Bidamon rappelé les initiatives du gouvernement visant la création d’un marché communautaire d’hydrocarbures intégré. Il a invité les participants à s’approprier le contenu du PRASAH et à formuler des propositions, susceptibles de contribuer significativement à l’atteinte des objectifs fixés. Entre autres objectifs de cette rencontre sont: échanger sur les rôles et responsabilité des parties prenantes dans la mise en oeuvre du projet, et examiner les difficultés qui pourraient entraver sa mise en oeuvre et les dispositions à prendre pour leur levée.

Prévue pour deux jours, la rencontre de Lomé fait suite à celles tenues à Ouagadougou, Guinée Bissau, Dakar, Bamako, Abidjan et Cotonou. C’est Niamey, la capitale du Niger qui abritera le dernier atelier national les 29 et 30 juillet 2019.

Afrique-News avec la cellule de Communication du MME

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here