Au Togo, les pouvoirs publics sont résolument engagés dans la promotion de l’entrepreneuriat privé notamment des jeunes. L’objet d’un tel engagement est de lutter contre la pauvreté et le chômage. Pour y parvenir, plusieurs réformer ont été prises. Voici quelques unes de ces réformes.

En effet, au rang des mesures qui incitent les Togolais à entreprendre pour se prendre en charge, il y a la réduction de 90% des frais de création des entreprises au cours des dernières années. Ces frais sont passés de 262 000 francs CFA en 2012 à 25 400 francs en 2020. La publication des annonces légales sur le site web du CFE a été rendue gratuite. Quelques années plus tôt, elle s’élevait à 62 000 francs CFA.

En outre, il y a aujourd’hui la possibilité de créer des Sociétés à responsabilité limitée (Sarl) par acte sous seing privé sans oublier l’effectivité de la création, modification ou dissolution en ligne d’une entreprise ; la suppression des droits d’enregistrement et de timbres à la création ; la réduction du délai de création d’entreprise ; la libéralisation du capital social et de la valeur nominale des parts sociales, le paiement des frais de dossiers pour les formalités par TMoney, Flooz, Mastercard et Carte Visa, etc. On dénombre plus de 96 000 entreprises au Togo à ce jour.

Toutes ces mesures portent aujourd’hui beaucoup de fruits. En témoigne le nombre élevé de création d’entreprises qu’on enregistre chaque année au CFE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here