Depuis une dizaine d’années, le gouvernement togolais sous l’orientation du président Faure Gnassingbé, s’est résolument engagé dans dans un vaste programme d’extension du courant électrique sur l’ensemble du pays.

En effet, cette politique d’extension du courant électrique est assortie de la mise en place d’un ambitieux plan national d’électrification mettant l’accent sur les énergies renouvelables notamment l’énergie solaire. Ainsi, depuis 2018, le pays expérimente un plan d’électrification en énergie solaire, d’un coût de 952 milliards de francs CFA (soit 1,4 milliard d’euros). La présence renforcée des investisseurs dans le secteur corrobore à juste titre la volonté manifeste des autorités à passer la vitesse supérieure. Entre autres exemples, on peut énumérer la société Amea Power, basée aux Emirats arabes unis et qui a signé un accord de partenariat public-privé avec la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) en novembre 2019 pour le développement et l’exploitation de la centrale de Blitta qui aura une capacité de 50MW, une des plus grandes de l’Afrique de l’ouest. Les travaux de cette centrale ont été lancés le 03 février dernier par le chef de État Faure Gnassingbé.

La mise en place de ces lampadaires entre dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) mis en œuvre par le gouvernement. Celui-ci permettra à échéance d’installer près de 10.000 lampadaires dans les 05 régions nationales. Ceci donnera un coup de pouce déterminant à la stratégie d’électrification nationale et constituera une autre enjambée vers l’atteinte des 50% de part du renouvelable dans le bouquet énergétique d’ici 2030.

Le bureau du Programme des Nations unies pour le développement au Togo nourrit l’ambition d’installer près de 7000 lampadaires solaires. Il a été lancé un avis d’appel d’offres pour sélectionner des consultants nationaux en électricité ou énergies renouvelables. Ceux-ci seront chargés du contrôle et du suivi des travaux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here