Spread the love

Au Togo, le chef quartier d’Aklobessikopé à Dévégo, Aklobessi Edoh II se trouve dans de mauvais draps. Sa maison familiale a été démolie le vendredi 26 février 2021 par les agents techniques de la préfecture du Golfe en présence des agents de la gendarmerie nationale.

En effet, le chef quartier d’Aklobessikopé a passé dans la matinée du dernier vendredi du mois de février 2021, un vendredi noir. Et pour cause, les agents techniques de la préfecture du Golfe, ont démoli la concession du chef du quartier d’Aklobessikopé à Dévégo située selon l’autorité compétente, sur la voie publique.

« J’étais ce matin dans ma chambre lorsque j’ai appris la présence d’un Convoi de la gendarmerie nationale dirigé par les premiers responsables de la brigade de Baguida qui étaient arrivés avec un caterpillar devant notre maison familiale pour démolir le palais en construction » a fait savoir le chef quartier d’Aklobessikopé, Edoh Aklobessi II avant d’ajouter avoir été violenté par les gendarmes à sa sortie « à ma sortie pour comprendre ce qui n’allait pas j’ai été pris et molesté par les gendarmes comme si j’étais un vulgaire. Ils ont pris mon portable qu’ils ont emporté parce que je voulais filmer la démolition » a t-il ajouté. Selon toujours le chef d’Aklobessikopé, le Maire de la commune de Golfe 6, l’a informé il y a une semaine de la démolition de son palais en construction par les services techniques de la préfecture du Golfe.

À noter que le Edoh Aklobessi II, est depuis quelques temps en froid avec les autorités compétentes sur la gestion de sa localité notamment les réserves administratives.

Nous y reviendrons…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here