Juste 72 heures après la cérémonie de prestation de serment du chef de l’État togolais Faure Gnassingbé pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Togo, la fédération du parti Union pour la République d’Allemagne, a adressé ses vives félicitations à Faure Gnassingbé.

En effet, c’est à travers un courrier adressé au chef de l’État Faure Gnassingbé, président de la république et président du Parti UNIR, que  la fédération d’Allemagne du parti l’Union pour la République (UNIR), a adressé ses vives félicitations à Faure Essozimna Gnassingbé pour sa brillante réélection et sa prestation de serment. Ainsi dans cette correspondance, signée des mains de la Coordinatrice de la fédération, Mme Aimée ANIKO,  on peut lire « Nous , militants et sympathisants d’UNIR en Allemagne,  venons respectueusement  vous adresser  nos chaleureuses félicitations suite à votre investiture en tant que nouveau président de la République Togolaise », écrivent les militants, militantes et sympathisants du parti UNIR en Allemagne.

Ils se disent saluer et admirer la confiance que le peuple togolais a place au chef de l’État Faure Gnassingbé pour conduire les destinés du Togo pour les cinq prochaines années. « Nous saluons et admirons la confiance placée en vois par le peuple togolais en reconnaissance de vos capacités et votre expertise politique » ont-ils poursuivi dans la lettre envoyée à Faure Gnassingbé le 06 mai 2020 depuis Dortmund avant s’exprimer leur vœux de succès et de réussite à Faure Gnassingbé pour son nouveau mandat à la tête du TOGO. « Nous vous exprimons nos sincères vœux de succès dans vos hautes fonctions pour mener le peuple du TOGO vers davantage de progrès et de prospérité. » a enfin souhaité la fédération Unir d’Allemagne.

Rappelons que Faure Gnassingbé a été brillamment réélu pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Togo à l’issue du scrutin du 22 février dernier avec 70,78% de suffrage exprimés. Scrutin qui a vu pour la première la participation de la diaspora togolaise. Un résultat que continue de contester le candidat arrivé second loin derrière Faure Gnassingbé avec seulement 19,36%. Le candidat de la dynamique Kpodzro s’est d’ailleurs autoproclamé président élu et a même nommé un premier ministre. Ceci en violation des dispositions de la République Togolaise. Ce qui lui vaut actuellement des poursuites judiciaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here