Spread the love

La ville de Tsévié à environ 35 kilomètres au nord de Lomé accueille depuis ce vendredi 13 décembre, l’acte5 des journées promotionnelles du soja, de l’anacarde et du karité. Ce sont le ministre du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, Kodjo ADEDZE et  son collègue de l’agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra BATAKA qui ont lancé officiellement cette  cinquième édition 

En effet, ce lancement a eu lieu en présence du Préfet de Zio, du représentant du Maire de la ville de Tsévié, du Point focal du Cadre intégré renforcé au Togo et des présidents des Conseils interprofessionnels des filières soja, anacarde et karité au Togo.

Cette ouverture officielle a été couplée de la remise de matériels d’environ 800 bottes, 1000 cache-nez, 50 bâches et 50 balances mécaniques à une trentaine de coopératives de producteurs et productrices d’anacarde et de karité qui comprennent environ 1400 membres dont 550 femmes. Selon le ministre Adédzé cette remise de matériels vise à aider les producteurs dans le processus de récolte de leurs produits « Ceci pour aider à répondre un tant soit peu aux besoins en matériels d’un plus grand nombre d’acteurs à la base, en vue d’améliorer les différentes étapes de la production, en l’occurrence la récolte, la collecte, le battage et le pesage des produits », a-t-il indiqué

En effet, le Togo depuis 2009 a décidé de faire de l’agriculture le moteur de la relance de son économie, dans le but d’éliminer la faim sous toutes ses formes, accroître les revenus et réduire la pauvreté des populations en lien avec les Objectifs du développement durable. Pour ce faire le gouvernement a élaboré plusieurs programmes notamment le Plan national de développement (PND) sur la période 2018-2022 pour assurer une croissance forte et inclusive. Plan dont  l’axe 2 vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. Parlant des trois produit à l’honneur,  le ministre Adedzé a rappelé que ces produits sont des produits qui ont un fort potentiel de croissance « le Soja, l’Anacarde et le Karité font parties des produits à fort potentiel de croissance au Togo et présentent de meilleures opportunités en termes de revenus pour les acteurs de ces chaînes de valeurs et un fort potentiel à l’exportation pour le pays tout entier (…) la Banque Mondiale révèle cette année en tout 22 filières stratégiques pour notre pays en termes de potentiel de marché et d’emploi. Les filières Soja, anacarde et karité font partie de cette liste. Le soja et le karité figurent parmi les 10 premières filières de ce classement », a-t-il fait savoir

Le ministre en charge de l’agriculture a pour sa part saisi l’occasion de rappeler aux acteurs de ces filières la nécessité d’éviter le bradage et la contrebande de leurs produits au profit des commerçants véreux à vils prix.

Il faut noter que cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité au Togo (PRODAK). Un projet du Cadre Intégré Renforcé (CIR) qui vise à promouvoir les filières soja, anacarde et karité au Togo. Il s’agit également de contribuer à la visibilité et à la vente des produits dérivés du soja, de l’anacarde et du karité ; à encourager le réseautage des acteurs des différents maillons des chaînes de valeur ciblées et à faciliter la promotion de la consommation des produits locaux.

Rappelons que cette édition de Tsévié arrive après celles de Sokodé en 2015, de Kara en 2016, de Dapaong en 2017 et d’Atakpamé en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here