La mobilité urbaine fait référence aux déplacements des personnes dans les villes. Elle se concentre sur un périmètre urbain restreint, et ne concerne pas les déplacements d’une ville à une autre ni la mobilité rurale.

Les bus de la Société des transports de Lomé (Sotral) fluidifient la circulation dans la capitale togolaise avec des coûts supportables, surtout pour les couches sociales particulièrement visées.
Pour remonter le temps, Lomé a été hôte en 2002 d’une conférence internationale dont le thème était « Mobilité urbaine pour tous ». C’est à partir de ce moment précis que le pays a engagé des actions successives pour permettre aux populations de circuler librement.

La Sotral est née

Afin d’améliorer l’offre de transport public collectif urbain, l’Etat s’est allié à des partenaires, ce qui a conduit à la création le 15 septembre 2005 de la Sotral, avec l’exploitation de la première ligne expérimentale (Bia-Adidogomé). Aujourd’hui, les bus de la Sotral sont très prisés par les passagers en raison du niveau de sécurité, le confort et surtout le coût très abordable. Spécialement pour les étudiants, les prix sont sensiblement réduits afin de les aider à faire les trajets pour étudier dans de meilleures conditions. Pour un passager ordinaire, le prix maximal varie entre 150 et 350 francs CFA selon le trajet. Les étudiants eux ne payent que 150 francs, quelle que soit la destination jusqu’au campus ou du campus vers leur maison.

20 000 personnes par jour

Les bus de la Sotral se sont imposés sur le marché togolais. La société dont l’activité principale est le transport collectif urbain par autobus, loue également les autobus et autocars. D’après des chiffres publiés sur son site à la date du 10 août 2022, la Sotral enregistre plus de 1 000 locations bus sur les 03 dernières années. Aussi, la société revendique une audience journalière de 20 000 personnes ; une couverture du Grand Lomé estimée à 38%, 562 arrêts de bus, 251 kilomètres réseau et 46 abris bus.

Un parc automobile renforcé

En début d’année 2022, le gouvernement togolais a doté la Sotral de 22 bus supplémentaires, dont le montant d’acquisition est d’environ un milliard de francs CFA. Les pouvoirs publics assurent que ces 22 bus déjà en circulation en plus de ceux qui existaient déjà, ne sont que des précurseurs d’autres centaines de bus pour une meilleure mobilité urbaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here