Au Togo, les syndicats des transporteurs ont tenu une assemblée générale ce mardi 08 décembre 2020 dans un grand hôtel de Lomé, capitale togolaise.  Aux termes travaux de cette Assemblée Générale, le premier bureau de la faîtière patronale togolaise des transporteurs routiers a été mis en place.

En effet, l’un des objectifs de cette AG était de mettre en place une faîtière des transporteurs togolais qui regroupe tous les syndicats des transporteurs à savoir l’UNATROT, l’USYCORT, la FNSTR-T, l’UGETRT, l’URT, et la FESYTRAT. Et c’est désormais chose faite. Les transporteurs togolais disent d’une faîtière. Il s’agit de la Faîtière Patronale Togolaise des Transporteurs Routiers(FP2TR ), qui aura pour mission de représentée et de parler au nom de l’e ensemble des transporteurs devant les autorités. À l’issue des travaux ouverts par le ministre Affoh Atcha-Dédji en charge des transports Routiers, Aériens et Ferroviaires, un bureau exécutif de 6 membres dirigé par Shérif Amah Aklesso, et d’un Conseil d’Administration de 12 membres ont été mis en place.

Selon le tout nouveau président, de la FP2TR, il s’agit de l’aboutissement d’un processus enclenché « depuis 2019, dans le cadre du projet d’appui à la compétitivité » qui a amené l’Etat togolais à solliciter des consultants de l’Organisation mondiale du transport routier, l’IRU. « Ce projet qui vient de voir son aboutissement cadre avec les ambitions déclinées dans l’axe 1 du PND qui veut faire du Togo d’ici 2022, un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région » a indiqué Amah Aklesso shérif avant d’inviter les membres de la faîtière à « œuvrer davantage afin que cette faîtière soit la lumière du secteur des transports routiers ». De son côté, le ministère des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires, par la voix de son secrétaire genéral, Michel K. Tindano, représentant de son ministre de tutelle a salué qui selon lui, cadre avec « la feuille de route 2020-2025 du gouvernement notamment en son ambition V qui stipule: ‘‘affirmer la place du pays en tant que hub logistique et de service ’’ » avant de préciser que le ministre Atcha-Dédji, voit à travers la mise en place de cette faitière, la marque d’ « un échelon important dans l’évolution de notre système de transport ».

Rappelons que le bureau de Shérif Amah Aklesso, a un mandat de 4 ans et comme principal chantier la refonte des mentalités au sein des transporteurs, avec le soutien du gouvernement qui a déjà mis à disposition des experts pour faire un travail en vue de mieux organiser le secteur et répondre au mieux aux besoins des clients surtout des pays de l’hinterland

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here