Ce lundi 02 novembre 2020, plusieurs centaines de milliers d’élèves de différents ordres d’enseignement de notre pays reprennent le chemin de l’école sur fond de mesures préventives contre le COVID-19.

Nos enfants retrouvent enfin le chemin de l’école, du collège et du lycée, après plusieurs mois d’attente. Il leur tardait de retrouver leurs camarades de classe et de pouvoir étudier dans des conditions « normales », auprès de leurs enseignants.

A cette occasion, il me plaît d’adresser mes très chaleureuses félicitations aux élèves, à leurs enseignants, aux différentes administrations scolaires, aux syndicats, aux promoteurs d’écoles ainsi qu’aux parents d’élèves.

Je voudrais leur dire mon admiration et surtout mon respect pour l’énorme sacrifice qu’ils consentent en s’investissant, corps et âme et sans calcul aucun, dans la formation du citoyen et de l’élite de demain.

Les inspecteurs, proviseurs et directeurs étaient à la manœuvre depuis plusieurs semaines pour que ce retour en classe s’opère dans les meilleures conditions possibles, avec une priorité majeure: la sécurité sanitaire.

Ainsi des protocoles sanitaires de rentrée ont été mis en place dans l’ensemble des établissements scolaires du pays, protocoles qui s’appuient sur les recommandations des ministères en charge de l’éducation.

Le respect de ces obligations essentielles pour la sécurité de toutes et tous, se traduira par des mesures contraignantes, dont nul n’ignore l’absolue nécessité.

Je pense notamment aux gestes barrières, dont le lavage régulier et approfondi des mains, et le port du masque qui sera obligatoire pour tous les personnels et pour les élèves, collégiens et lycéens.

Les parents, vous êtes des acteurs à part entière du dispositif sanitaire. Votre rôle est central et nous savons compter sur votre pleine et entière collaboration. Ainsi, vous veillerez plus particulièrement à :
– ne pas présenter vos enfants à l’école en cas d’apparition de symptômes, notamment en cas de fièvre (température supérieure ou égale à 38 degrés),

– déclarer au proviseur, au directeur d’école, la survenue d’un cas déclaré dans le foyer familial, qu’il s’agisse ou non de l’enfant scolarisé,

– d’éviter les rassemblements intempestifs et de respecter le principe de distanciation physique, durant les temps d’accueil et de sortie des élèves.

Je voudrais renouveler mon soutien total au corps enseignant de notre pays et l’assurer qu’il trouvera toujours une oreille très attentive.

Nous croyons que d’ores et déjà, l’Etat ne fera l’économie d’aucun sacrifice pour assurer au corps enseignant les conditions optimales d’exercice de sa noble profession.

Que le dialogue, la concertation et le réalisme permettent de créer un climat apaisé et serein dans l’espace scolaire, chose qui permettrait de redonner à notre système éducatif son lustre et son aura d’antan.

Je voudrais enfin faire un clin d’œil aux enfants de l’ensemble des régions du Nord de notre pays dont l’école est en butte à des problèmes d’infrastructures, de personnel et de logistique.

Je les porte dans mon cœur et n’aurai aucun répit avant de voir leur situation se normaliser à l’image de ce qu’offre le pays aux autres enfants.

Bonne rentrée et année scolaire 2020-2021 !

Vive l’Ecole togolaise, vivier de l’élite de demain !

Par Hon. Innocent KAGBARA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here