À Kara, deuxième ville du Togo tuée à 420 km au nord du pays, les députés ont conformément à l’alinéa 2 de l’article 55 de la constitution effectué leur rentrée parlementaire de la première session de l’année ce mardi 1er mars 2022.

En effet’ l’ouverture des travaux de cette première session ordinaire de l’année 2022 a vu la présence de plusieurs personnalités dont la cheffe du gouvernement Tomégah-Dogbé. Délocalisée à Kara, elle permet de renforcer l’encrage et le rayonnement de l’Assemblée nationale dans le paysage institutionnel, mais également de consolider le pacte social qui lie le député au citoyen. Ainsi dans son message de circonstance, la présidente de l’AN Mme Yawa Djigbodi Tsègan, est revenu sur les raisons qui ont sous-tendus la délocalisation de cette session ordinaire à l’intérieur du pays.

Ainsi, pour la PA «Cette délocalisation permettra donc non seulement de renforcer l’encrage et le rayonnement de l’Assemblée nationale dans le paysage institutionnel, mais également de consolider le pacte social qui lie le député au citoyen .» a-t-elle indiqué avant d’ajouter ce« sera également une occasion pour les élus d’effectuer des visites de terrain pour apprécier l’avancée des réalisations socioéconomiques en cours dans la région tout en s’imprégnant des défis restant à relever. » Avec cette rentrée solennelle, les élus du peuple reprennent du service pour les 4 prochains mois après des congrès de trois mois. Plusieurs textes de loi seront examiner

Pour rappel c’est la première fois qu’une séance de l’Assemblée Nationale est délocalisée à l’intérieur du pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here