La recrudescence de braquages ces derniers jours à Lomé, capitale togolaise inquiète de plus en plus la population. On note en moins de deux semaines plus de trois braquages dont le dernier en date est le siège de la fédération togolaise de football dans la nuit du lundi 03 au mardi 04 septembre.

Selon nos informations, plusieurs bureaux de la FTF ont été défoncés en occurrence  le bureau du Président de la FTF,  des deux vices présidents, du Secrétaire Général, du Comptable…  Un policier en poste  au siège de la FTF aurait été blessé grièvement au cours de cette opération du braquage.

Il convient de rappeler que depuis le 28 Août dernier avec le braquage  d’une station d’essence T-Oil dans le quartier populaire de Bè, il s’en est suivi une série de braquages dont celui d’un congolais le samedi dernier au quartier Hanoukopé et aujourd’hui avec le siège de la FTF. Rappelons qu’avant ces braquages, il y a eu aussi une série de profanation des mosquées toujours à Lomé et dont les auteurs ne sont toujours pas identifiés. Chose curieuse, jusqu’ici, aucun auteur de ces braquages n’est encore interpellée.

Cette situation devient chaque jour inquiétante au point de semer la psychose au sein de la population dans la mesure où elle ressemble davantage à une forme de défiance de l’efficacité du dispositif sécuritaire mis en place par les autorités en charge de la sécurité et de la protection civile avec à la tête le tout nouveau général de brigade, Yark Damehane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here