Il nous en souvient que le premier décès lié au Covid19 au Togo est notre confère directeur de publication de l’hebdomadaire Chromique de la Semaine, Dominique Alizou. Des images choquantes des derniers instants de vie de ce dernier avaient été diffusées sur les réseaux sociaux. Choqué, le gouvernement avait promis de faire toute la lumière sur les auteurs de ces images afin qu’ils répondent de leurs actes. C’est donc chose faite. 

En effet, selon le Ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général de Brigade, Yark Damehame , intervenant sur les ondes d’une radio privée de la place ce jeudi, les auteurs de ces images et vidéos ont été arrêtés et jugés. « Ceux qui ont diffusé des images choquantes du feu Dominique Alizou ont été interpellés et même jugés. », a-t-il indiqué sans toutefois dévoiler ni les noms de ces derniers ni  les sanctions. L’interpellation de ces personnes indélicates fait suit à l’enquête que le gouvernement avait demandé à l’issue de la diffusion de ces images. Car le gouvernement, ce sont des actes qui violent les dispositions du code Pénal « Ce comportement immoral constitue une violation flagrante des dispositions pénales relatives à l’intimité de la personne qu’il convient de poursuivre et de punir » avait déploré le gouvernement à l’époque

En outre, le ministre a aussi indiqué que ses éléments notamment les policiers et les gendarmes, font tout leur possible afin d’assurer le bien-être et la sécurité des togolais et que les auteurs de fausses informations sur les réseaux sociaux seront mis hors d’état de nuire « Les forces de police et de gendarmerie font leur travail pour le mieux, pour mettre la main sur ceux qui publient de fausses informations sur les réseaux sociaux », a-t-il précisé.

Pour rappel, plusieurs acteurs aussi bien de société civile que des organisations des médias, avaient dénoncé cette pratique et demandé la recherche et la poursuite des auteurs de ces images.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here