Spread the love

Une semaine après la publication du bilan à mi-parcours de la campagne de mobilisation des fonds pour la création de 1000 entreprises agricole de la chaîne de valeur, place à la préparation de la phase de déploiement du « Camp Mobile du Futur » et « Simulgames » dans la préfecture de Kpélé, pilote de cette opération. Une mission du Ministère en charge de l’agriculture, de la production anomale et halieutique, séjourne depuis jeudi dans la localité.

En effet, l’objectif de cette mission est de baliser le terrain à ce projet cher au nouveau locataire du MAPAH, le jeune Ministre Noël Bataka et partant à tout le gouvernement togolais qui mise selon l’axe2 du PND, sur l’agriculture pour atteindre les objectifs de cet ambitieux programme à l’horizon 2022. La préfecture de Kpélé retenue pour la phase pilote du projet de création de mille (1000) entreprises agricoles au profit des jeunes et des femmes du Togo de la chaîne de valeur est l’hôte de cette mission composée de cadres du ministère de l’agriculture, des partenaires techniques du Camp Mobile du Futur et « Simulgames » et d’autres acteurs du développement rural à la base notamment les services déconcertés du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole fondé sur le partage de risques (MIFA S.A).

Il s’agit par cette mission de préparer la phase de déploiement du « Camp Mobile du Futur » et « Simulgames » prévus pour  démarrer début décembre 2019 par une formation à l’endroit des entrepreneurs agricoles, membres de coopératives agricoles et porteurs de projets d’unité de transformation agroalimentaire identifiés. Il est prévu des séances d’échanges avec les autorités locales et le briefing avec un groupe de coopératives potentielles bénéficiaires des initiatives, l’inspection des sites proposés pour abriter la formation et l’installation des unités mutuelles de transformation déjà commandées.

Pour rappel, il s’agira à l’issue de cette opération, de promouvoir une sécurité alimentaire durable, d’améliorer la productivité des exploitants agricoles, mieux gérer les exploitations puis organiser la transformation et la commercialisation des produits agricoles afin d’aboutir à une alimentation saine pour un Togo faim zéro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here