Spread the love

Considérée comme une tueuse silencieuse à cause de l’ignorance des populations par rapport à la possibilité de se faire vacciner pour se prémunir contre cette maladie hautement mortelle qu’est l’hépatite, Mister Francophonie  en collaboration avec l’ONG Sauvons l’Afrique des Hépatites (ASADH), organise une campagne foraine de sensibilisation, de dépistage et de vaccination contre les hépatites. 

En effet, selon le programme, cette campagne va se faire en deux grandes phases. La première consiste à passer dans certaines sociétés et ou entreprises pour dépister et vacciner le personnel. La seconde phase, vise à aller à l’intérieur du pays notamment dans cinq grandes villes, pour sensibiliser, dépister et vacciner la population contre l’hépatite qui est une réalité au Togo comme dans le reste du monde. Ainsi, le ton de la première phase de cette campagne a été donné mardi 16 novembre 2021 par l’agence Dékon de la Banque Of Africa (BOA) à Lomé. La délégation de l’équipe de campagne a été conduite par le président de l’ONG ASADH, Dr. Folly ANYOVI et Mme Clem’xiah Ninam représentant le Mister Francophonie.

Accueillie par le chef d’agence de cette institution bancaire M. Haden Kodjo Mawuli, la délégation est allée de bureau en bureau pour sensibiliser les employés sur les dangers liés à cette maladie, les conditions de contamination et la nécessité de se faire dépister et de se faire vacciner afin d’éviter d’être contaminer. Plusieurs employés ont été ainsi dépistés et vaccinés. L’opération se poursuit avec d’autres structures et va durer une semaine et demie pour cette première phase dédiée aux sociétés et entreprises.

Il convient de rappeler que cette campagne de sensibilisation qui sera officiellement lancée la semaine prochaine à travers une conférence de presse, se situe dans la droite ligne de l’objectif de l’OMS d’éliminer les hépatites B et C dans le monde à l’horizon 2030. Au cours de cette campagne qui va durer trois semaines, le dépistage et la vaccination se font à un prix forfaitaire de 4 000 FCFA. Cette décision vise à aider la population à se faire massivement dépister et vacciner. Car c’est le moyen le plus simple de se protéger contre cette maladie dont le traitement est très souvent difficile et très cher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here