Au Togo, après la fin de la phase 1 du Projet de sécurité pour l’Afrique Occidentale (PSAO), les préparatifs vont bon train pour le démarrage de la phase 2 dudit projet. C’est dans ce cadre qu’un mission de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) arrivée à Lomé depuis le 27 février dernier a échangé lundi 06 mars avec les responsables de l’Office Togolais des Recettes (OTR).

En effet cette mission rentre dans le cadre du démarrage de la phase2 du projet sécurité en Afrique de l’Ouest. La délégation de l’OMD a été conduite à l’OTR par l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo. Car ce projet est porté par l’Allemagne étant que donateur du projet. À l’Office Togolais des Recettes, c’est le Commissaire des Douanes et Droits indirects, Kwawo Atta Kakra ESSIEN, qui a reçu la délégation au nom du Commissaire Général, Philippe Tchodiè. Il a saisi l’occasion pour saluer la qualité des relations qui lient le Togo et l’Allemagne.

Lesquelles relations ont permis de financer cet important projet de sécurité, capitale pour les pays de l’Afrique occidentale en général, et pour le Togo en particulier.
Ainsi, la phase2 du PSAO fait suite à la fin de la phase 1 de ce projet de l’OMD démarré en 2018. Projet ayant permis à la douane togolaise de bénéficier de plusieurs formations parmi lesquelles la formation sur le CEMCOM 3 ainsi que la dotation la douane togolaise en matériels adéquats tels que le matériels de détection, les spectromètres, les kits de détection rapide, etc. Pour ce qui est de la phase2 du PSAO, un nouveau volet notamment le volet « genre » a été ajouté au projet. Ce volet va permettre d’outiller davantage la douane togolaise pour l’une de ces missions phares : la sécurité.

Il convient de rappeler que le Projet de sécurité pour l’Afrique Occidentale (PSAO) comporte plusieurs phases, centré dans un premier temps sur les administrations des douanes du Ghana, du Togo et de la Côte d’Ivoire. Il est destiné à les accompagner dans la mise en œuvre de mesures efficaces pour lutter contre le commerce illicite d’armes à feu, d’explosifs et d’autres précurseurs chimiques et composants d’engins explosifs improvisés (EEI) et contre toutes les autres formes de commerce illicite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here