Spread the love

La société d’exploitation de sable SAMARIA a repris ses activités de dragage le mardi 29 septembre 2020 à Dévégo dans la commune de Golfe 6 à Baguida.

Présidée par le chef du village Togbui Plassi GAGBAN IV, la cérémonie de reprise des activités a été d’une très grande réussite dans le calme et la sérénité avec une présence effective du Maire de Golfe 6, Koffi DAGBOVI, les autorités traditionnelles du canton de Baguida, les membres du comité de suivi des riverains, des hommes de presse et des riverains. Pour sa part, le chef du village s’est réjoui de la reprise mais reste confiant que tous les riverains vont se retrouver dans peu temps. « Après la dernière rencontre à l’ANGE où l’autorité a décidé de la reprise des activités sur le Boca 2 à Dévégo, nous avons tenu des rencontres de sensibilisation avec de petits groupes des riverains pour leur sensibiliser sur le bien fondé de cette reprise mais aussi parler des atouts du dragage dans notre milieu » a annoncé Togbui Plassi GAGBAN IV.

Pour sa part, l’élu local de la commune de Golfe 6, Jean-Baptiste DAGBOVI a félicité les responsables de l’ANGE pour avoir autorisé la réouverture de la carrière mais surtout a exigé de la société SAMARIA et du comité de suivi le respect des recommandations inscrites dans le cahier de charge pour le développement du milieu. « Nous avons assisté ce matin à la reprise des travaux de la société SAMARIA interrompus entre temps suite à des plaintes que nous avons essayé d’aplanir » a informé le Maire avant d’ajouter que “il reste à la société SAMARIA et au comité de suivi des riverains mis en place de suivre les recommandations pour le bien-être de tous.

Contrairement à ce que racontent les gens, la société SAMARIA a une base légale et c’est le gouvernement qui lui a donné le permis d’exploitation. Pour nous entant que Maire, notre devoir, c’est de suivre les activités et veiller au respect de recommandations et c’est ce que je fais depuis, car la Mairie aussi tire profit avec environ 3 millions de nos Francs qui renforcent les caisses de l’État chaque mois”. Le Comité de suivi des riverains confiant reste disponible pour le bien de tous les riverains sans distinction aucune. « Il faut rappeler que suite à nos plaintes, nous avons été conviés plusieurs fois à l’ANGE pour des réunions d’explication suivies d’une visite des techniciens miniers sur le terrain. Après analyse de nos plaintes, il nous a été signifié que les fissures dont certains parmi nous ont fait cas ne sont pas directement liées aux travaux de la société mais toutefois, le problème de la pénurie d’eau pouvait se poser si nous n’avons pas atteint la nappe qu’il faut pour nos puits » a déclaré le chargé de la communication du Comité de suivi des riverains, Pascal DOKPO avant d’ajouter que « Nous avons fait des recommandations que nous avions soumis à la société SAMARIA en présence des responsables de l’ANGE afin qu’elles soient prises en compte, et bien je peux vous rassurer que les choses se précisent déjà avec le démarrage des activités aujourd’hui car les forages seront bientôt disponibles dans la communauté pour pallier au manque d’eau »

Pour la société SAMARIA, une leçon a été tirée de ces deux mois de pause.
« Nous remercions la direction des Mines, l’ANGE et tous les acteurs impliqués dans la résolution de cette crise qui nous a mis à terre mais nous remercions le bon Dieu. Nous avons tiré des leçons et nous sommes à l’écoute des populations de Dévégo pour le bien de nous tous » a renchéri le Conseiller de la Société SAMARIA, Athanase K. AGBEMADON.

Aussitôt après ces mots, toutes les parties ont assisté au démarrage du drague en signe de reprise effective des travaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here