Spread the love

Il ne peut avoir de développement national résilient sans la garantie d’un minimum vital commun. Il est défini comme un ensemble de besoins de base légitimes de la population, couvrant des domaines variés : l’alimentation et la nutrition, la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable et à l’hygiène, les énergies et les services financiers, le désenclavement des localités… Par conséquent, la mission des autorités togolaises est d’assurer durablement un accès universel des communautés aux services sociaux de base. L’installation des plateformes multifonctionnelles sur le territoire les aide à y parvenir.

Un Programme national de développement de la plateforme multifonctionnelle (PN-PTFM) a été lancé en 2011 au Togo. Il a suffisamment contribué à l’accroissement des revenus, au renforcement des chaines de valeur dans les filières porteuses, à une meilleure valorisation des productions agroalimentaires locales, à la modernisation des infrastructures communautaires, à l’amélioration des services sociaux de base (éducation, santé, hydraulique) en faveur des populations rurales ; tout ceci à travers un accès élargi aux services énergétiques fournis par la plateforme.

Aujourd’hui, 336 plateformes multifonctionnelles sont installées ici et là sur le territoire. Rien qu’en 2020, 206 infrastructures sociocommunautaires et économiques ont été réalisées et 07 nouvelles PTFM ont été mises en place. Celles-ci ont impacté la mise en œuvre du projet des Filets sociaux et services de base (FSB). Pour preuve, 97 518 écoliers (soit 103,2% de la cible) ont bénéficié de 8 255 135 repas chauds tout au long de l’année. D’un autre côté, 59 179 ménages (97% des foyers ciblés) ont eu accès aux transferts monétaires trimestriels au cours de l’année achevée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here