C’est une politique de développement voulue et mise en œuvre par les pouvoirs publics, de telle sorte qu’aucune couche de la société ne soit désavantagée dans le processus de création et de redistribution de la richesse. Depuis des années maintenant, surtout à partir de l’exécution du Plan national de développement (PND), le secteur public et le secteur privé marchent bras dessus bras dessous.

Un nombre important de mesures seyantes ont été prises par le chef de l’Etat pour accélérer la croissance à travers des investissements publics massifs, des réformes qui facilitent l’épanouissement des entrepreneurs du secteur privé, etc.
Un secteur privé porté vers le haut
En l’état, beaucoup de partenariats entre les secteurs privé et public sont noués pour les projets sociaux et économiques de la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

On peut citer entre autres la construction de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), les centrales (Kekeli Efficient Power, centrale photovoltaïque de Blitta) pour une énergie électrique plus sûre et moins coûteuse, la multiplication et la réhabilitation des centres de santé, les routes et pistes rurales, les infrastructures sanitaires, etc.

Des entrepreneurs aidés à s’épanouir

L’octroi de 25% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs illustre bien cette volonté politique à construire le pays avec l’apport du secteur privé. En 2019, cette mesure a servi à verser plus de 30 milliards de francs CFA à la cible.
Une année après en 2020, plusieurs milliers de personnes ont été formées sur la notion de la commande publique pour plus de prospérité dans les affaires. En 2018, la mesure était à 20%. Elle avait alors permis d’accorder 12 milliards de francs CFA aux jeunes.

Une unité de partenariat public-privé

Afin de mieux encadrer la collaboration entre les acteurs privés et le gouvernement en place qui tend longues les mains, il a été pensé la création d’une Unité de partenariat public-privé (Unité PPP) annoncée en Conseil des ministres en avril 2022.

Elle a pour missions de conseiller et d’apporter de l’expertise aux autorités contractantes dans la préparation et l’exécution des contrats de partenariat public-privé, renforcer la compétitivité du pays, diversifier ses sources de financement pour la réalisation des infrastructures stratégiques en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here