Spread the love

Au Togo, du 20 au 21 janvier 2022 aura lieu la première édition du Dialogue Interprofessionnel sur la Fiscalité (DIF). C’est ce qui a été annoncé lundi 17 janvier par les responsables de l’Office Togolais des Recettes (OTR) au cours d’une rencontre avec la presse.

En effet, cette première édition édition du Dialogue Interprofessionnel sur la Fiscalité (DIF) a pour but de promouvoir une meilleure gouvernance fiscale, initiée par l’Institut de Formation Fiscale et Douanière de l’Office Togolais des Recettes (IFFD-OTR). Ainsi, sont convié à prendre part à cette rencontre, des opérateurs économiques, des partenaires économiques et techniques notamment l’Union Européenne, la GIZ et la coopération française. Cette 1ere édition de la DIF, s’inscrit dans le cadre de la vision de l’OTR d’améliorer davantage ses prestations. Il sera question pour les acteurs au cours de cette rencontre, de réfléchir  sur les voies et moyens devant permettre d’améliorer la gouvernance fiscale de l’Otr.

Ainsi, placée sous le thème « Décentralisation et fiscalité locale », va tourner autour de trois (3) panels consacrés aux considérations générales sur l’autonomie fiscale des élus locaux, l’autonomie fiscale des régions en matière fiscale, le rôle des bailleurs de fonds, les questions de méthodes et d’outils et la gestion fiscale comparée entre le Togo et d’autres pays de la sous-région. « L’objectif est d’arriver dans le cadre d’une dynamique de gouvernance concertée, à améliorer la fiscalité au niveau locale pour permettre aux élus locaux de bénéficier de ressources suffisantes pour financer le développement local », a expliqué M. Tchodié.

« A travers le dialogue, nous allons également analyser ce que la digitalisation peut apporter à la gouvernance locale. Les outils en présence, leurs intérêts, leurs atouts mais également leurs contraintes seront analysées en présence de grands acteurs du secteur », a indiqué Professeur Nicaise Mede qui aura en charge d’animer le panel 3 lors de ce dialogue. panel qui sera entièrement consacré à la gestion fiscale comparée entre le Togo et d’autres pays comme le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Mali qui ont une longue expérience de la décentralisation

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here