Au Togo, il est ouvert dans la capitale Lomé, ce mardi 22 juin 2021, un atelier régional sur la modélisation numérique de l’information spatiale pour la gestion des bassins fluviaux en Afrique de l’ouest.

En effet, cette rencontre de formation qui va durer 4 jours, vise à exposer aux participants, les théories, technologies et applications de la Terre numérique pour améliorer leur compréhension de la Terre et soutenir des solutions basées sur la connaissance pour améliorer les conditions humaines, protéger les services écologiques et soutenir le développement durable futur en ce qui concerne l’environnement. Ainsi, les participants à cette rencontre sous-régionale, sont des agents techniques et des gestionnaires responsables des opérations RS & SIG. Ils proviennent des organisations Régionales de Bassin Fluvial en Afrique de l’Ouest, du Centre régional pour la gestion intégrée des bassins hydrographiques du Centre de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO, Ouagadougou ; du Centre Régional AGRHYMET, Niamey ; et de chacun des Ministères responsables des Affaires de l’Eau en Côte d’Ivoire, au Nigéria, en Sierra Leone et au Togo.

Selon les mots du ministre de l’Eau et de l’hydraulique villageoise dont le discours a été prononcé par le Sécrétaire général dudit ministère, TCHABORE Atimi, les résultats de cet atelier contribueront de manière significative à la réalisation des objectifs de la Phase 8 du Programme Hydrologique International de l’UNESCO et de son Plan stratégique pour 2014-2021 avec le thème : « Réponses de la sécurité de l’eau aux défis locaux, régionaux et mondiaux ».

Par ailleurs, le représentant du ministre l’Eau a indiqué qu’il est convaincu par le concept et le contenu technique de cet atelier que les participants seront bien équipés avec les outils SIG/RS et leurs approches modernes pour mettre en œuvre la gestion intégrée des bassins hydrographiques, lutter contre les risques environnementaux et la dégradation et renforcer la résilience au changement climatique.

Le Centre régional pour la gestion intégrée des bassins hydrographiques (RC-IRBM) qui participe à l’organisation de cette rencontre, est un centre de catégorie 2 placé sous les auspices de l’UNESCO.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here