Spread the love

Au Togo, la Présidente de l’Assemblée Nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tségan, a conféré ce vendredi 11 juin 2021, au siège de l’hémicycle avec Abdoulaye DIOP, Président de la Commission de l’UEMOA. Au centre des échanges, plusieurs sujets.

En effet, les deux personnalités ont échangé sur des questions liées au renforcement de la coopération entre l’Assemblée nationale togolaise et l’UEMOA, au développement, à la gouvernance et à la jeunesse. À sa sortie de l’audience, le président de la commission de l’UEMOA, s’est adressé à la presse. Nous avons été nommés à la présidence de L’UEMOA, il n’y a pas très longtemps, nous avons pris service le 10 mai, moi-même et les commissaires, donc nous sommes en train de faire un tour pour rencontrer les plus hautes autorités du pays. Comme vous le savez, l’union économique et monétaire Ouest africaine a un organe très important qui est le comité interparlementaire (CIP). Donc dans ce cadre-là, Il était important de rencontrer la présidente de l’Assemblée nationale.

« Nous avons eu un échange très fructueux pour renforcer la collaboration entre les institutions de L’UEMOA et le CIP ainsi qu’également avec les parlements nationaux. Dans nos discussions, madame la Présidente a de façon très pertinente développé l’ensemble des points, d’éléments d’enjeux important en matière de démocratie, de développement, de prise en charge des préoccupations de la jeunesse et d’autres points capitaux pour nos états. A l’issue de nos discussions, nous nous sommes engagés à renforcer la coopération entre la commission de L’UEMOA et les parlements. Ça été une rencontre très utile et nous remercions les autorités togolaises pour cette hospitalité », a confié Abdoulaye Diop, Président de la commission de L’UEMOA à la presse. L’Union économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), créée le 10 janvier 1994 à Dakar au Sénégal, a pour objectif essentiel, l’édification, en Afrique de l’Ouest, d’un espace économique harmonisé et intégré, au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens, des services et des facteurs de production, ainsi que la jouissance effective du droit d’exercice et d’établissement pour les professions libérales, de résidence pour les citoyens sur l’ensemble du territoire communautaire.

Il convient de rappeler que l’UEMOA regroupe huit Etats côtiers et sahéliens, liés par l’usage d’une monnaie commune, le FCFA. Il s’agit du Bénin, du Burkina, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo.

Afrique-news avec assemblee-nationale.tg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here