Au Togo, une rencontre d’information et de sensibilisation à réuni à Lomé mardi 27 septembre 2022, une trentaine de professionnels de médias. Cette rencontre organisée par les responsables du projet PIGAF-OMP en collaboration avec  le ministère des armées se situe dans le cadre de la mise en œuvre de l’intégration du Genre et l’Autonomisation des Femmes au sein des Forces Armées Togolaises (FAT).

En effet, cette rencontre qui a été plus une séance d’échanges entre les responsables des FAT et ceux du PIGAF-OMP d’une part et les professionnels des médias de l’autre,  a eu pour objectif d’informer et de sensibiliser les journalistes sur les efforts des Forces armées togolaises (FAT) en matière d’intégration du genre et de l’autonomisation des femmes afin de sensibiliser les jeunes filles à ambrasser le métier noble des armes . Au cours de la rencontre, trois communications ont été présentées.

Il s’agit notamment de la présentation de la cellule en charge du genre au ministère des armées par le Dr  médecin Lt-Colonel Kenou Egnonam. Dans sa présentation, est largement revenue sur le rôle de joue sa celle et qui est en phase avec les objectifs du projet PIGAF-OMP en vue de l’atteinte l’effectif de 10% des femmes au sein des FAT en 2023 contre 4,89% actuellement ainsi que le nombre des femmes FAT dans les Opérations de Maintien de Paix à 14,62% d’ici le 31 décembre 2023 contre 6,91% actuellement. La seconde communication présentée par  le cordonateur du PIGAF-OMP Dr Kpétigo, a permis aux professionnels des médias de mieux comprendre le fonctionnement de ce projet, ses objectifs ainsi que ses missions.

Selon le Médécin Lieutenant-Colonel Kenou Egnonam, « La sensibilisation que nous faisons, c’est pour prouver à nos sœurs qu’elles peuvent aussi facilement intégrer l’armée. L’ armée ce n’est pas uniquement pour les hommes. Elles peuvent également intégrer l’armée, il y a beaucoup d’opportunités qui s’offrent à elles dans l’armée », a-t-elle indiqué avant d’inviter les jeunes filles à intégrer le corps des armées car « Toutes les spécialités sont prises en compte dans l’armée donc elles peuvent intégrer l’armée et par là être autonomes».

Il convient de rappeler que le projet PIGAF-OMP bénéficie de l’appui financier du Fonds de l’Initiative Elsie, hébergé par ONU Femmes. Le  Togo est  le 7ème pays bénéficiaire de ce financement novateur destiné aux pays contributeurs de troupes dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here