Le monde évolue, l’agriculture togolaise aussi. Elle est en train de se transformer grâce aux technologies numériques. Cet essor fait éclore des projets à caractère numérique au profit des agriculteurs, ce qui apporte une amélioration au niveau de la production.

Chaque année, l’Etat subventionne l’acquisition des engrais pour aider les acteurs. La demande est forte, le système de gestion et de partage équitable des fonds pose problème. C’est pour répondre à ces besoins que le mécanisme innovant Agri PME a vu le jour.

La technologie dans la poche des agriculteurs

Agri PME est un dispositif qui envoie les subventions sur les téléphones des agriculteurs grâce à une solution de portemonnaie électronique. Il garantit le retrait de l’argent par l’agriculteur ciblé et permet de disposer de statistiques fiables sur les quantités d’engrais distribués.
De 2016 à 2018, 250 000 agriculteurs ont reçu des subventions. Le volume d’engrais subventionné est passé de 25 000 à 30 000 tonnes. D’ici 2030, le pays veut mettre en place une plateforme de services agricoles pour toucher en moyenne 04 millions d’agriculteurs.

Fertitogo pour une meilleure fertilisation
Lancé en 2017, Fertitogo est un projet d’élaboration de la carte de fertilité. C’est un système d’aide pour une fertilisation appropriée aux cultures qui a permis de générer 04 cartes thématiques pour les régions des Savanes et de la Kara. Ces cartes donnent une idée claire aux agriculteurs des cultures qui conviennent à leurs sols.

Yolim, une aide financière

Yolim est un programme de crédit digital lancé en 2020 avec un taux de remboursement de 0% pour lutter contre la covid-19. Il a octroyé des prêts aux petits exploitants afin de leur faciliter les achats d’intrants et de louer sans difficulté des équipements agricoles.

Le crédit concédé est sous la forme d’un bon d’achat électronique de 96 000 francs CFA. En juillet 2020, sur 256 000 personnes ciblées, le programme avait déjà enregistré près de 57 500 agriculteurs inscrits, ce qui équivaut à un montant de 5,5 milliards de francs CFA.

Ces innovations technologiques participent au bien-être des agriculteurs en réduisant la pénibilité des travaux, en augmentant le niveau de la production et en assurant la disponibilité des produits. Aussi, elles accroissent leurs revenus et mettent leur famille à l’abri du besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here