Spread the love
Au Togo, dans le cadre de la journée internationale de la femme africaine célébrée le 31 juillet de chaque année, ce  depuis 1974,  des organisations de femmes de la société civile en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ont organisé mardi 02 Août 2022 une conférence-débat sur la thématique relative à l’accélération du processus d’atteinte de l’égalité genre au Togo.En effet, placée sous le thème : « briser les barrières pour accélérer l’égalité genre au Togo », cette conférence-débat s’inscrit dans le cadre de la célébration de l’édition 2022 de la journée internationale de la  africaine (JIFA 2022) célébrée le dimanche 31 juillet dernier. Ainsi, organisée par les Associations Femmes d’Action et Coeur Solidaire en collaboration avec le ministère en charge de la femme avec le soutien du PNUD, il s’est agi au cours de cette rencontre de passer en revue les acquis en vue d’ouvrir de nouvelles perspectives devant permettre d’accélérer l’atteinte de l’égalité et de l’équité genre au Togo. Objectif, accélérer la marche déjà engagée par le Togo vers une société plus équitable et plus juste.

Selon l’honorable Koumealo ANATE le choix du thème de la rencontre, se justifie par le fait que « le Togo sur le plan légal, législative et juridique a beaucoup de textes qui reconnaissent les droits des femmes, des politiques et stratégies de valorisation des femmes et leur leadership. Des lignes ont bougé avec des avancées mais au-delà des textes il y a des beaucoup de résistances aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Parce qu’il y a des préjugés qui entravent les rapports entre homme-femmes» a-t-elle indiqué avant d’ajouter « cette conférence vise donc à mettre le doigt sur ce qui reste à faire, le défi à relever ensemble afin de construire une société plus juste et équitable, respectueuse des droits des uns et des autres.»

De son côté le représentant résident adjoint du PNUD au Togo, Mactar FALL a saisi l’occasion pour revenir sur les actions de son institution dans la promotion des droits de la femme et de l’égalité genre. « Dans sa stratégie genre 2022-2025, le PNUD met l’emphase sur 6 priorités pour promouvoir l’égalité des sexes. Il s’agira entre autres de contribuer à des économies équitables et durables, soutenir des sociétés égalitaires pour renforcer la résilience, placer l’égalité des sexes au cœur de la prise en charge des personnes et de la planète puis accélérer la réalisation de l’égalité des sexes. Le PNUD compte également placer l’égalité des sexes au cœur de la prise en charge des personnes et de la planète et combler les écarts entre les sexes dans l’accès à une énergie moderne et durable », a-t-il déclaré. Plusieurs autres iminences ont pris la parole pour exhorter surtout les femmes à travailler ensemble pour la réalisation de l’égalité genre au Togo. Il s’agit notamment de la 2eme vice-présidente de l’assemblée nationale et présidente de l’association Femme Action IBRAHIMA Mémounatou et IGE Olatokoumbo, promotrice d’écovillage. Un accent a été mis sur la nécessité de connaître les textes législatifs et juridiques qui régissent la promotion et la protection des droits des femmes. Elles ont cité entre autres le code de la femme et de la famille. Mme IBRAHIMA Mémounatou a dans son allocution, salué le chef de l’État Faure Gnassingbé pour sa vision et son engagement dans la promotion de la femme qui constituent aujourd’hui, des avancées assez notables aussi bien au plan national, continental qu’international. Selon elle  « Ces avancées qui ne sont plus à présenter, » car «  tellement elles sont évidentes, montrent à quel point son engagement pour la cause de la femme et de la jeune fille est permanent et bien traduit dans la volonté politique affichée. »

Il convient de rappeler que le Togo a réalisé beaucoup d’avancées ces dernières années en matière d’égalité genre et surtout d’autonomisation des femmes et des filles avec la mise en place de plusieurs textes et programmes. Et pour preuve, l’indice d’inégalité de genre au Togo est passé de 0,588 en 2014 à 0,432 en 2021 soit une avancée de près de 30%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here