Spread the love

Au Togo, depuis un mois, le pays enregistre une baisse drastique des nouveaux cas de contamination à la covid19 de même que les cas actifs qui sont retombés en dessous de la barre de 200. Cette bonne nouvelle n’est pas sans conséquences sur le respect des mesures barrières et la mobilisation pour la campagne de vaccination. 

En effet, c’est logiquement que depuis que l’on constate une baisse drastique de cas de contamination à la Covid19, le respect des mesures barrières connait un relâchement de la part des populations. La situation assez perceptible surtout au niveau des débits de boisson notamment les bars. L’on peut constater un relâchement total dans le respect des mesures barrières notamment le port des bavettes et le respect de la distanciation sociale.

Cette situation laisse craindre pour une éventuelle troisième vague de contamination après celles de septembre à décembre 2020 et de janvier à avril. C’est ce qui justifie tout naturellement les craintes du Colonel Mohaman Djribril, responsable de la coordination nationale de la riposte (CNGR). Pour lui, ces comportements ne sont pas acceptables. « Il y a du relâchement que nous ne pouvons tolérer. Les tenanciers de bars ont carrément abandonné le respect des mesures barrières. Les responsables de bars doivent savoir que les interdictions pesant sur leurs activités demeurent et donc ils doivent faire attention » a-t-il déclaré.

C’est le donc de rappeler à la population qu’au-delà du fait qu’il a moins de cas positifs, l’on est très loin de la fin totale de la pandémie. Surtout que cette pandémie a par le passé montré sa capacité de ressurgir et d’une manière très forte. D’où la nécessité de continuer par respecter les mesures barrières et à se faire vacciner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here