Lomé, la capitale togolaise sera du 22 au 26 Août prochain, la capitale mondiale de la santé. Les plus grands acteurs du monde de la santé seront à Lomé dans le cadre de la 72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique (RC72). Dans le cadre de la tenue de rencontre internationale, le comité local d’organisation était mardi 16 août face aux médias nationaux et internationaux dans le cadre d’une conférence de presse. 

Etaient en effet face aux professionnels de la presse, deux commissaires du gouvernement notamment le ministre en charge de la communication et des médias Akodah Ayewouadan et son homologue de la santé et de l’hygiène publique Prof Moustapha MIJIYAWA. Ils avaient à leurs côtés, la représentante résidente de l’OMS au Togo, Dr Fatoumata Binta Diallo Tidiane. Objectif, expliquer aux médias les enjeux et le contexte  de cette rencontre que le Togo a l’honneur d’accueillir tout au long de la semaine prochaine. Ainsi, désigné à l’unanimité lors de la session de 2019 à Brazzaville en République du Congo pour accueillir la session suivante notamment celle de 2020, le Togo n’a pu l’abriter cette session à cause du contexte sanitaire de la Covid. Contexte ayant rendu impossible la tenue en présentielle des sessions de 2020 et 2021.  Cette rencontre de Lomé est donc la première poste covid19. Revenant donc sur le choix  à l’unanimité du Togo,  le ministre Akodah Ayewouadan estime que c’est le fruit du leadership du président togolais Faure Gnassingbé et les progrès réalisés par le Togo en matière de santé publique. « Le choix qui a été porté sur le Togo à l’unanimité est étroitement lié au leadership du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Pour nous autre, il constitue le témoignage d’un certain nombre d’activités ou de réussites de notre pays. C’est pour cette raison qu’il nous a paru important de pouvoir tenir cette rencontre avec les médias et de partager avec vous les différents éléments d’informations » a-t-il précisé.

Selon le ministre de la santé, cette 72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique, va rassembler environ 400 participants en présentielle à Lomé et environ 300 en mode virtuelle issus de 47 pays d’Afrique. La rencontre de Lomé donnera la chance aux acteurs de la santé du continent d’échanger sur les questions relatives à  toutes les pratiques de tous les pays. Aussi, s’agira-t-il au cours de cette assise de voir de façon harmonisée ce qu’il y a lieu de faire. « Que ce soit les maladies transmissibles notamment infectieuses, le VIH SIDA , la tuberculose, le paludisme, la poliomyélite et les problèmes actuels du mutant que pose la poliomyélite, la sécurité sanitaire, la drépanocytose, l’hypertension, le diabète , le cancer, la lutte contre les maladies tropicales négligées, la question de la couverture sanitaire universelle avec tout ce qui a été notamment au Togo et la vision du Chef de l’Etat en la matière, tous ces éléments seront passés au peigne fin en y adjoignant la technologie moderne  » a indiqué Moustapha MIJIYAWA Pour Dr Diallo Fatoumata Binta Tidiane représentante résidente de l’OMS au Togo la rencontre de Lomé « sera à la fois une fête de la santé, mais aussi un espace dédié à un conglomérat de réflexions sur les enjeux liés à la santé sur le continent et qui font partie de l’agenda de l’OMS « , a-t-elle soutenu.

Il convient de rappeler que le Comité régional, est l’organe directeur de l’OMS en Afrique.  La définition des politiques, des programmes et l’élaboration du budget seront approuvées au cours de la session de Lomé et soumises à l’Assemblée mondiale de l’OMS. Les besoins spécifiques du continent seront également abordés. En prélude à l’ouverture de la session de Lomé, une marche pour la santé est prévue pour le dimanche 21 août pour sensibiliser la population sur l’importance des activités physiques. Les regroupera les membres du gouvernement, le secrétaire général de l’OMS et plusieurs acteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here