Dans le cadre de sa politique d’accompagnement du secteur agrigole, le gouvernement déploie avec le secteur privé pour cette nouvelle campagne agricole 100.000 tonnes d’engrais vivriers, dans ce contexte actuel marqué par la pandémie liée au COVID-19.

Le gouvernement veut ainsi assurer un accroissement des revenus des producteurs par l’augmentation de la production, pour assurer la sécurité alimentaire de la population tout en compensant les importations alimentaires interrompues du fait de la pandémie. La disponibilité suffisante d’intrants agricoles permet de couvrir la totalité des besoins des agriculteurs. Un défi principal pour la réussite du plan de riposte adopté par le gouvernement qui met tout en œuvre pour assurer la mobilisation d’importants stocks desdits intrants notamment des engrais.

En effet, pour apprécier le niveau de la mise en place des intrants agricoles dans les différentes localités, vérifier la disponibilité des intrants agricoles, le ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique monsieur Koutéra BATAKA était ce vendredi 05 juin 2020 dans les localités de Gapé Centre, Gléï et Atakpamé. Occasion pour lui de veiller au bon déroulement de la campagne agricole 2020/2021 et à la mise en œuvre efficace du plan de riposte contre la pandémie du COVID-19. « Nous avons rassuré les producteurs sur toutes les dispositions qui sont prises par le gouvernement sous le leadership du Chef de l’Etat pour les accompagner durant cette campagne afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo » a indiqué le ministre BATAKA. Le ministre BATAKA a invité tous les acteurs aux respects des techniques agricoles pour plus de rendements, au renforcement des mécanismes de gestion de la transhumance ; à cultiver la paix, la solidarité et surtout à redoubler de vigilance et à continuer le respect des mesures barrières.

Rappelons que c’est toute une bactérie d’intrants (tracteurs, semences améliorées, engrais, …) que le gouvernement a déployé sur toute l’étendue du territoire national afin de réussir la campagne agricole de cette année. Aussi faut-il rappeler que  c’est 40 000 tonnes d’engrais que l’État avait l’habitude les autres années, de mettre à disposition des producteurs, une mesure très louable et salutaire surtout quand on sait que c’est à un prix subventionné de 12 500 que se vend cet engrais.

Afrique-News avec Cell Com Mapah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here