Spread the love

La Communauté des Etats Sahelo-Sahariens (CEN-SAD) fait parties des organisations internationales qui ont dépêché une mission d’observation au Togo dans le cadre de l’élection présidentielle qui vient de se faire ce 22 février 2020.

Ce dimanche, le Groupe déployé était face à la presse où il a eu à présenter le rapport de ses travaux d’observation. Se félicitant du caractère apaisé et inclusif du scrutin, le Groupe relève avec satisfaction la transparence de l’opération de vote ainsi que des opérations publiques de dépouillement.

Le Groupe d’observation “de la (CEN-SAD), avec à sa tête Mme DIYE BA, a donné son avis sur le déroulement de cette élection présidentielle au Togo. Fort de la vingtaine de membres déployés sur le terrain, notamment dans la région maritime et les plateaux, le groupe salue les conditions régulières dans lesquelles le scrutin a été organisé : en amont avec les réformes constitutionnelles instituant les 2 tours, la capacité logistique et matérielle, le caractère apaisé de la campagne; pendant le vote avec la forte mobilisation des électeurs, la facilité d’accès aux bureaux de vote et visibilité des listes électorales aux centres et via le téléphone portable, le respect des horaires d’ouverture et de fermeture des bureaux et la garantie du secret de vote.

Selon Mme DIYE BA, son équipe a travaillé sur la base de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance, du Guide et code de conduite de l’observateur au Togo et du guide de l’observation des élections dans l’espace CEN-SAD. « Nous saluons le pas fait par le Togo dans sa quête de la démocratie. Le Groupe des observateurs de la CEN-SAD relève avec satisfaction la transparence de l’opération de vote ainsi que des opérations publiques de dépouillement » a -t-elle indiqué. Le Groupe a signalé avoir été au courant de certains incidents mineurs (absence de certains délégués des candidats dans les bureaux de vote, isoloirs mal placés … ), mais qui ne sont pas de nature à entacher la crédibilité du scrutin.

Pour terminer, le Groupe a émis une série de recommandations à l’endroit des acteurs politiques et leaders d’opinion à promouvoir la tolérance, le respect de la constitution, promotions des principes et valeurs de la démocratie; à l’endroit de la CENI à l’amélioration de la communication, des bureaux de vote, ainsi que le mécanisme de centralisation des résultats. A l’endroit du gouvernement, la poursuite de la formation et de l’éducation à la citoyenneté et au civisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here