Comme de tradition en pays Kabyè chaque année dans le mois de juillet, les festivités des luttes traditionnelles Evalaa 2018 ont été officiellement lancées ce matin par le chef de l’État Faure Gnassingbé.

En effet, après les cérémonies rituelles et les sacrifices aux mânes de ancêtres par les prêtres traditionnels, place est fait depuis ce matin, aux empoignades  dans les arènes de lutte. Et c’est sous le regard admirateur et bienveillant du Président de la République, que  le canton de Pya a ouvert le bal des empoignades. Durant une semaine, les différents cantons composants la préfecture de la kozah et les cantons de Yaka et Doufelgou vont vibrer aux rythmes des danses, chants, castagnettes, tambours et tam-tams.

Les jeunes initiés (Elalou) de la tranche d’âge de 18 à 20 ans qui passent de la classe de l’adolescence à celle des adultes, auront à se rivaliser d’adresse, de souplesse, de force physique et d’adresse dans les arènes de lutte. Il s’agit à travers cette cérémonie d’initiation et de passage, de faire connaitre aux jeunes leurs tranches d’âge et de les préparer au courage et au bravoure afin  défendre leur communauté.

Les festivités de cette année prennent fin le samedi 14 juillet prochain avec la grande finale du canton de Lassa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here