Spread the love

Conscients du rôle combien important et déterminant que représente la jeunesse entrepreneuriale ainsi que des efforts des pouvoirs publics dans le développement inclusive du Togo et du fait qu’individuellement, les actions sont moins efficaces, des jeunes entrepreneurs togolais ont décidé de se mettre ensemble dans un seul creuset. Une Assemblée Générale a permis  la mise en place d’une Association regroupant les jeunes entrepreneurs, ce samedi 22 Août à Lomé.

Il s’agit en effet, de l’Association des Jeunes  Entrepreneurs Unis pour Nation Émergeante (JEUNE TOGO ), dont l’Assemblée Générale a permis la mise en place samedi 22 Août de ses organes dirigeants . Ainsi, le but de cette association est de contribuer au développement économie de la population vulnérable, la consolidation et la création de petites entreprises, négocier l’accès à l’emploi durable et l’insertion des jeunes et femmes entrepreneurs du Togo. Il s’agit pour ces jeunes entrepreneurs, à travers cette association entre autres de : contribuer à la sauvegarde et à la consolidation de la paix et l’insertion des jeunes ; l’amélioration de la qualité de l’orientation professionnelle des jeunes grâce à l’identification de leur capacité entrepreneuriale ; améliorer les procédures de passation de matchés publics au Togo ; appuyer l’initiative privée des jeunes… Ainsi, pour atteindre ces objectifs, (JEUNE TOGO ) entend faire des lobbying et plaidoyer auprès des pouvoirs publics, organiser des formations, des sensibilisations, faire des sous-traitances,…

A l’issue de l’Assemblée Générale, un bureau de 09 membres a été élu et 4 conseillers pour un mandat de deux (2) ans renouvelable. Ce bureau est dirigé par Boukpézi Amdi, DG de l’entreprise Well-Off-BTP. Selon lui, plusieurs actions seront menées par l’association auprès des pouvoirs publics afin de permettre aux membres de l’association de bénéficier des avantages offerts aux jeunes et femmes entrepreneurs. « D’abord nous allons défendre la cause de la jeunesse entrepreneuriale dans le cadre de l’accès aux marchés. Secundo, il faudrait faire des plaidoyers auprès des institutions de la République. Aujourd’hui le gouvernement est en train de faire la promotion de la jeunesse entrepreneuriale avec le cota de 25% des marchés publics réservé aux jeunes et aux femmes. Notre souhait est qu’on avance dans ce sens surtout que les pouvoirs publics sont prêts à nous aider, à nous accompagner. Il appartient donc aux jeunes entrepreneurs de se regrouper dans un ensemble où l’autorité peut les cibler. Il s’agit d’un autre côté de défendre l’intérêt mutuel en travaillant en symbiose afin qu’au niveau des entreprises on puisse en quelque sorte tirer profit de ces avantages que les pouvoirs publics offrent à nous jeunes entrepreneurs. » a-t-il indiqué a l’issue de son élection.

Il convient de rappeler que les travaux de cette assemblée Générales a connue la présence de plusieurs officiels notamment le maire de la commune Golfe 5, Kossi Aboka. Il a encouragé ces jeunes entrepreneurs à plus de sérieux dans la gestion des marchés publics qui leurs sont ou seront attribués car comme eux-mêmes le disent dans l’article 4 de leurs statuts, ce sont les jeunes qui feront du Togo, une nation unie et émergeante. Aux côtés, l’on pouvait également voir les représentants du Ministère de l’agriculture et ceux du FAIEJ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here