Au Togo, c’est désormais fait. Au Cours de la deuxième séance de la première session ordinaire de l’année ouverte le 1er mars à Kara et qui s’est poursuivie mercredi 02 mars, l’Assemblée Nationale a consacré le statut de collectivités territoriales aux régions aux termes du vote à l’unanimité du projet de loi portant création des régions dite loi de « Kara » 

En effet, présidée par Mme la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, cette séance a vu la présence de deux commissaires du gouvernement, Payadowa Boukpéssi, ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires et Christian Trimua, ministre des Droits de l’Homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République. Ainsi, le vote de cette loi qui vient combler un vide laissé en la matière par les lois antérieures régissant le territoire notamment la loi n°60-4 du 10 février 1960 portant réorganisation administrative en République togolaise et la loi n° 81-8 du 23 juin 1981 portant organisation territoriale. Dans sa déclaration, la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, a témoigné sa gratitude à la commission des lois, aux représentants du gouvernement et à l’ensemble des députés pour leur sens élevé de responsabilité qui a permis d’examiner et d’adopter ce projet de loi. « Nous sommes venus dans une région pour créer les régions », a-t-elle indiqué.

Pour leur part, les commissaires du gouvernement, ont salué l’Assemblée Nationale pour sa disponibilité qui a permis l’adoption cette loi qui s’inscrit dans la droite ligne de la politique de réformes du gouvernement. « Le gouvernement sous l’autorité du Chef de l’État fera un bon usage de ce texte voté. L’usage premier est l’adoption des décrets d’application. Ce qui nous permettra de définir le nombre de conseillers par région mais également d’aller plus loin notamment dans les circonscriptions électorales. Cette étape permettra à la CENI et autres institutions impliquées dans le processus électoral de démarrer les activités de préparation des élections régionales. Il en est de même pour les partis politiques », a indiqué Payadowa Boukpéssi, ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires.

Il convient de rappeler que la présidente de l’Assemblée Nationale, a tenu à saluer les efforts du gouvernement qui, sous le leadership du Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBE, veut doter le pays d’un arsenal juridique renforçant le processus de décentralisation devant  favoriser une forte participation des citoyens à la définition de politiques publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here