Le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole fondé sur le partage de risques (MIFA) lancé le 25 juin 2018, est un mécanisme par lequel le gouvernement entend révolutionner le monde agricole. Il bénéficie du soutien financier du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), de la Banque Africaine de Développement (BAD).

C’est dans le cadre de cet accompagnement que le Conseil d’Administration du FIDA vient d’approuver ce mardi 29 janvier 2019 au profit de la République Togolaise, un montant de plus de 20 milliards de francs CFA pour une durée de six (06) ans à partir de 2019. Ce financement est structuré en trois composantes en lien avec les piliers du MIFA, et contribuera à révolutionner l’agriculture togolaise et la rendre professionnelle, orientée business:

– (i) un appui technique au développement des chaînes de valeur agro-pastorales et à l’accès au marché (38%);

-(ii) un appui au développement des produits financiers (45%) ; et

– (iii) un appui institutionnel au MIFA, coordination et gestion du ProMIFA (17%).

Faire de l’agriculture, un mécanisme de lutte contre la pauvreté et de création massive d’emplois ainsi que de l’inclusion sociale, sont les orientations essentielles du Plan National de Développement (PND), plan autour duquel s’oriente la politique du Togo sur les trois prochaines années et qui intègre le MIFA.

Il convient de rappeler que le processus de formulation du projet a démarré dès le lancement officiel du MIFA en juin 2018 par le Président de la République et les diligences et négociations ont été bouclées en moins de quatre mois. Un délai record jamais enregistré dans les procédures du FIDA depuis sa création.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here