Spread the love

Au Togo, le secteur halleutique grâce aux efforts sans cesse du gouvernement, connait un essor depuis quelques années. Au-delà de sa contribution à la lutte contre le chômage, la pêche nourrit son homme.

En effet, 5 000 autres emplois directs et indirects sont attendus dans le port. Ils concernent le traitement de produits halieutiques, la fabrication et la vente de glace, la vente de matériels de pêche, l’entretien des installations, etc. Les travaux de construction du port ont été financés à hauteur de 20 milliards de francs CFA.

En lien avec le développement des chaînes de valeurs de la pêche maritime, le port de pêche de Lomé fera progresser la production halieutique pour atteindre 25 000 tonnes par an. La pêche représente 4% du PIB agricole et 1% du PIB national. Plus précisément, le secteur halieutique emploie plus de 20 000 personnes au Togo, dont plus de 55% de femmes.

Dans son ambition de créer davantage de richesse pour plus de prospérité partagée, le chef de l’Etat a garanti qu’il développera de 2020 à 2025, la production animale et halieutique ; mettra en place des installations frigorifiques adaptées au port autonome de Lomé pour faciliter la conservation, le transport et l’exportation des produits halieutiques. Les pêcheurs ont de beaux jours devant eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here