Spread the love

Au Togo, après deux d’arrêt pour cause de la pandémie de la covid-19, la foire internale de Lomé retrouve ses droits cette année avec la 17ème édition.  Et ce sera du 30 novembre au 18 décembre prochains au Centre togolais des expositions et foires (CETEF) à Lomé. La phase de la campagne promotionnelle de cette édition a officiellement été lancée vendredi 29 juillet à Lomé au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le Ministre du Commerce de l’industrie et de la promotion de la consommation locale, Kodjo Adedze.

En effet, cette cérémonie qui donne le ton de la tenue de l’évènement, l’une des plus grandes fêtes foraines du commerce sinon la référence des expositions-foires du continent, a eu lieu devant un parterre de personnalités dont plusieurs ministres, de potentiels exposants, des partenaires et autres journalistes. prenant la parole, le Directeur par intérim du CETEF par ailleurs secrétaire général du ministère du commerce, Comlan Yakpey s’est réjoui de la reprise cette année de la Foire Internationale de Lomé après deux ans d’interruption. « Après 2 années de pause, la FIL reprend de plus bel et offre aux exposants l’occasion de rattraper les affaires perdues depuis ces années de suspension. La 17ème foire vient redonner un espoir de vivre aux affaires dans notre pays », a-t-il indiqué dans son discours de bienvenu. Prenant la parole pour lancer officiellement la campagne promotionnelle de cette 17èm édition, le ministre Adédzé  a d’abord tenu à rappeler combien le gouvernement sous le leadership du président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, croit fortement en cette édition de la Foire Internationale de Lomé dont la tenue témoigne du défi de la relance économique poste-covid.

Il a en outre tenu à rappeler que cette 17ème édition se tiendra dans un contexte économique marqué par la hausse des prix des produits de première nécessité due à l’effet conjugué de la crise sanitaire, de l’extrémisme violent et surtout de la crise russo-ukrainienne. Une situation qui porte un coup dur aux activités économiques dans le monde. «Pour éviter que cette contraction ne perdure dans le temps, il est primordial non seulement de repenser nos mécanismes de résilience face aux chocs endogènes et exogènes mais aussi et surtout de prendre des mesures urgentes de renforcement des capacités productives, de transformation et de commercialisation de nos produits agricoles et extractives pour une reprise rapide », a-t-il déclaré. Pour le ministre Kodjo Adédzé, cette 17è FIL vient redonner de l’espoir aux entreprises nationales et sous-régionales. « Il s’agit à travers cette édition de donner une bouffée d’oxygène aux entreprises éprouvées par 2 années de crise économique mondiale », a-t-il précisé avant d’inviter les entreprises de tous les secteurs d’activité à venir exposer à la foire de Lomé en vue de faire la promotion de leurs activités et produits.

Il convient de rappeler que la 17ème édition de la Foire Internationale de Lomé qui se tient du 30 novembre au 18 décembre soit deux semaines, est placée sous le thème: « compétitivité des biens et services pour la relance économique post-covid.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here