Dans le cadre des préparatifs de la tenue de la deuxième session extraordinaire de l’année 2022 du parlement de la CEDEAO à Lomé et surtout en prélude à la deuxième sessions ordinaire de l’année 2022 du parlement communautaire prévue à Abudja au Nigeria, une réunion de la commission Ad-hoc en charge de l’élaboration de l’avant-projet de budget exercice 2023 du parlement de la CEDEAO se tient à Lomé depuis le 21 septembre 2022.

En effet, ouverte par la 3ème Vice-présidente du parlement communautaire, la Togolaise IBRAHIMA Mémounatou au nom du président du parlement, l’Honorable Dr. Sidie Mohamed Tunis, cette réunion a pour objectif d’élaborer l’avant-projet de budget du Parlement au titre de l’exercice 2023 et d’ajouter de la valeur au processus budgétaire de la Communauté. Dans son discours de circonstance, Mme l’honorable IBRAHIMA Mémounatou, a rendu un vibrant hommage aux autorités togolaises avec à leur tête le Président de la République Faure Gnassingbé ainsi que le peuple togolais pour l’accueil chaleureux réservé aux parlementaires de la communauté des États de l’Afrique de l’ouest depuis leur arrivée dans la capitale togolaise.

La 3ème Vice-présidente du parlement de la CEDEAO a tenu à rappeler aux  membres de la commission Ad-hoc et aux participants à la rencontre, la conformité de la rencontre avec le texte règlementaire régissant leur institution communautaire. « Cet exercice que nous sommes sur le point d’entamer est conforme aux articles 33 et 34 du Règlement intérieur de la Cinquième Législature du Parlement de la CEDEAO, qui confèrent à la Commission ad hoc la responsabilité de l’élaboration de l’avant-projet de budget du Parlement » a rappelé Mémounatou Ibrahima avant de prendre l’engagement que la proposition d’avant-projet de budget qui sera soumise à l’appréciation des parlementaires lors des travaux de la session sera minutieusement et rigoureusement examinée section par section afin de s’assurer d’avoir   » un projet de budget axé sur une performance efficace et efficiente du Parlement de la CEDEAO. Un budget qui selon elle    » devrait contribuer à atténuer les souffrances des populations de la région, à réduire leurs fardeaux et qui devrait avoir un impact positif sur leur quotidien  » a-t-elle indiqué.

Après cette réunion de la commission Ad-hoc en charge de l’élaboration de l’avant-projet de budget exercice 2023, il est annoncé toujours à Lomé, un séminaire à l’endroit des parlementaires de la CEDEAO, la deuxième session extraordinaire de l’année du parlement avant la tenue à Abudja au Nigeria, de la deuxième session ordinaire de l’année du parlement communautaire. Une 2ème session ordinaire essentiellement budgétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here