Dans le cadre de sa tournée d’échanges avec les acteurs agricole, Faure Gnassingbé était samedi face aux coopératives de transformations du manioc  de la préfecture de Vo.

Objectif, discuter avec ces coopératives sur leurs activités et les mesures à prendre  pour soulager leur peines et moderniser leur travail. Il s’agissait aussi au cours de cette rencontre de présenter au chef de l’État, le Plan de Construction de cinq (05) unités de transformations du manioc en farine (gari) qui seront installées dans la localité en vue de permettre aux membres de ces coopératives, d’améliorer leurs co éditions de travail, de respecter les normes exigées pour l’exportation des produits locaux.

C’est le Canton d’Akoumapé notamment le village de Nyita qui a servi de cadre pour cette rencontre entre le chef de l’État et environ 500 membres des coopératives déjà formés par MIFA sur les techniques modernes de transformations du manioc en farine en respect des normes d’hygiène et de qualité suivant les exigences HACCP. Les unités de transformations, seront bientôt opérationnelles et vont contribuer à améliorer la qualité du farine du manioc togolais pour une meilleure compétitivité sue le plan international. Le MIFA, est déjà en discussions avancée avec un exportateur pour l’exportation de la farine de manioc togolais.

Rappelons que le Togo annuellement a une production du manioc d’environ 900 000 tonnes, avec un accédé de prêt de 400 tonnes par an. C’est donc une filière qui fait son petit chemin son chemin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here