Au Togo, la volonté des pouvoirs publics de miser sur la transition énergétique notamment les énergies renouvelables ne date pas d’aujourd’hui. C’est une longue histoire d’amour et une volonté politique de longue date.

En effet, il s’agit pour les autorités togolaises de rendre le pays entièrement indépendant en matière d’énergie vis-à-vis de l’extérieur d’ici les prochaines années. Ainsi, pour y arriver, les pouvoirs publics ont pour ambition de faire progresser la part de l’énergie renouvelable dans le mix énergétique du pays de 30% (2022) à 50% en 2025. Pour y parvenir, la production d’électricité à travers les sources renouvelables est appelée à passer de 03 MW en 2021 à 200 MW à l’horizon 2030.

L’un des importants actes en date est la convention de financement conclue le 21 février 2023 entre le Togo et le groupe de la Banque mondiale pour un montant de 60 millions de dollars US (environ 39,7 milliards de francs CFA) en faveur du secteur de l’énergie. Une enveloppe que le Togo entend consacrer à la construction d’une centrale solaire d’une capacité de 25 mégawatts-crête, avec 40 mégawatts-heures de stockage batteries à Dalwak à Dapaong.

Avec donc cette centrale solaire, c’est de l’électrification en vue pour environ 60 localités rurales dans la région des Savanes ; une région qui bénéficiera aussi de l’installation de 1 853 lampadaires pour l’éclairage public et du raccordement d’environ 12 100 ménages dans des zones rurales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here