Au Togo, la journée du 08 mars 2021 rentre dans l’histoire pour les responsables du Groupe COFINA qui ont officiellement ouvert les portes de la filiale togolaise. Marquant ainsi leur installation au Togo afin d’offrir des lendemains meilleurs au Togo mais et aux entrepreneurs.

En effet, l’objectif de Cofina en s’installant au Togo est de mettre fin  aux soucis des togolais en général et en particulier les entrepreneurs qui ne cessent de faire face à des difficultés en termes d’accès au financement bancaire. Ainsi, le groupe Cofina reste une solution durable offrant des services financiers de proximité à des particuliers et aux  PME  exclues des circuits financiers traditionnels. Fondé par  l’ivoirien Jean Luc-Konan, le Groupe COFINA ne cesse de gagner de terrain. Avec l’ouverture de la filiale togolaise, le groupe est désormais présent dans 8 pays d’Afrique. Il s’agit notamment du Sénégal, de la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Gabon, Niger et le Burkina Faso. Tout a été rendu possible grâce à la signature d’un partenariat stratégique avec Mediterrania Capital Partners, fonds de capital-investissement, consistant dans une prise de participation dans le groupe Cofina.

Le groupe Cofina, avec seulement 7 ans d’existence, a comme but de  devenir « le modèle panafricain de la finance inclusive. Sa vision, est d’ « Être le modèle panafricain de la finance inclusive ». Ainsi donc, avec  50 millions d’euros d’apport de Mediterrania Capital Partners, un fonds de capital-investissement privé dédié à la croissance des entreprises en Afrique, le Groupe COFINA est résolument engagé dans sa phase de renforcement de ses capacités de financement auprès de ses clients et de développement régional, avec quatre nouvelles implantations prévues en Afrique de l’Ouest et Centrale en cette année 2021.

Il convient de noter que pour le Groupe COFINA, la mésofinance est la voie alternative de la finance. Car elle permet d’accompagner les classes moyennes, spécifiquement les entrepreneurs individuels et les PME dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance traditionnelle et qui ont du mal à obtenir du financement auprès des banques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here