Spread the love

Au Togo, après quelques mois d’accalmi au sein de TogoCom suite au mouvements d’humeurs des travailleurs de la structure en fin d’année dernière et en début 2021, la fête de fin d’année de cette année qui s’annonçait belle avec les nouvelles offres de réduction des frais de transactions monétaires via T-Money,  elle risque d’être mouvementée à TogoCom. Et pour cause, un préavis de débraillage a été déposé sur la table du premier responsable de la structure par le Syndicat des Travailleurs du Numérique du Togo (STNT).

En effet, alors que TogoCom a annoncé lundi une promotion spéciale sur ses tarifs au niveau des transactions monétaires via T-money, l’on annonce au même un mouvement de débraillage des agents à partir du 9 décembre prochain. Comme dirait l’autre, chasser le naturel il revient au galop. Ainsi, après queqlues mois de baisse de tension entre la direction générale et le syndicat des employés, l’électricité renait dans l’air à TogoCom. Un mouvement de déblayage est annoncé à partir du 9 décembre prochain par les travailleurs de la filiale Togo Cellulaire. Le mot d’ordre de grève est porté par  le Syndicat des Travailleurs du Numérique du Togo (STNT) qui a pour cela déposé la lettre de préavis de grève ce lundi 22 novembre 2021 sur la table du Directeur Général de Togocom.

Ainsi, le Syndicat dénonce plusieurs faits liés aux conditions de travail et de vie des agents au sein de TogoCom. Il s’agit notamment de: – le conflit d’intérêt et de délit d’initié dans la gouvernance, – le refus de renouvellement des pièces de rechanges rendant difficile la maintenance du réseau, – la rupture des contrats CDD des employés qui ont travaillé des années durant dans les équipes et dans les agences, créant un sous-effectif pour les tâches à accomplir, – la vente des véhicules du parc automobile existant, remplacé par un contrat de location long durée qui pompe les ressources financière de la société…., rapportent nos confrères de la radiooréole. En outre le STNT s’insurge contre le non-respect par la direction des accords issus des négociations le 10 mars 2021, des dispositions du statut du personnel de Togo Cellulaire et des avantages acquis, la désorganisation du travail et surcharge des OPEX…

Dans la pratique le STNT indique que cette grève est illimitée et se aura lieu tous les jeudis et vendredis sur toute l’étendue du territoire jusqu’à satisfaction totale des revendications. C’est donc un nouveau bras de fer qui refait surface entre les responsables de TogoCom et le STNT. Il convient de rappeler que depuis l’arrivée des malgaches à la tête du Groupe TogoCom qui est une fusion de togotélécom et de togocellaire, la situation est très souvent  tendue entre les employeurs et les employés. Ce qui n’est pas de nature à favoriser les consommateurs en termes de qualité des services.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here