Avec les progrès et le développement, la navigation maritime reste le principal moyens d’échange et de transport entre les pays du monde. Le Togo grâce à son port en eau profonde et la sécurisation des eaux territoriales, est l’un des plus grands courroies par lequel passent plus des deux tiers des échanges commerciaux du Togo notamment vers les pays de l’hinterland : Burkina Faso, Mali et Niger. Le Togo développe également ses activités en tant qu’État du pavillon, avec un nombre important de navires immatriculés  togolais employant à bord de navires battant pavillon togolais ou étrangers qui ne cessent d’accroître. Ce qui nécessite la  hausse de la demande d’une main d’œuvre qualifiée et bien formée notamment les professionnels maritimes communément appelés marins. Dans ce dossier, nous revenons l’ensemble du processus pour devenir marin.

Tout  comme tout métier, l’on ne devient pas marin du jour au lendemain. Cela nécessite toute un parcours en termes de formation et l’obtention d’un certain nombre de documents en particulier le livret professionnel maritime.

Qui appelle-t-on marin et comment le devient-on ?

En effet, le marin est un professionnel maritime qui joue un rôle important et fondamental dans la marine marchande notamment sur un navire de charge, de passagers, de service, de pêche ou encore spécialisé. Pour y parvenir, une formation de pointe et de qualité est indispensable pour le professionnel en maritime. Ainsi, les études menant à la profession de marin sont régies et encadrées internationalement par une convention de l’organisation maritime internationale notamment la convention STCW sauf les marins à bord de navires de pêche qui sont quant à eux régis par la STCW-F. Pour devenir un professionnel maritime en occurrence un marin, il faut impérativement avoir un livret maritime professionnel. Lequel permet entre autre d’identifier en récapitulant les différents certificats et brevets, les visas des autres États, la durée du temps passé abord dont le marin est titulaire.

Le livret maritime professionnel, que s’est et comment l’obtenir ?

Il s’agit d’un document délivré par la direction des affaires maritimes dans lequel sont inscrites l’identité du marin, les dates d’embarquement et de débarquement. Ce livret est le document professionnel qui permet aux gens de mer de justifier de la qualité d’agent de mer. Ainsi, sa délivrance et son renouvellement sont subordonnés au paiement d’une taxe dont le montant est fixé par voie réglementaire. Contrairement aux autres documents officiels, le livret maritime n’est soumis à qu’une période de validé. Seul l’épuisement de ses feuillets oblige son détenteur à procéder à son renouvellement.

Au Togo, seule la direction des affaires maritime est le service technique du ministère des infrastructures et des transports se charge de la gestion administrative des marins et des documents dont ils ont besoin pour travailler. Cette direction ne cesse de faire les efforts en vue de satisfaire les besoins quotidiens des marins qui souhaitent obtenir ce document nécessaire dans l’exercice de leur fonction. Sa délivrance est réglementée par la loi N° 2016-028 du 11 octobre 2016 portant code de la marine marchande et qui prévoit en son article 207 les conditions à remplir pour exercer la profession de gens de mer. Ainsi, le dossier de demande de délivrance du livret maritime professionnel du Togo, contient les pièces suivantes exigées. Il s’agit d’une demande adressée au Directeur des Affaires Maritimes ; une copie légalisée du certificat de nationalité ou son duplicata; une copie légalisée de l’acte de naissance ; une copie légalisée de la CNI ou du passeport en cours de validité ; un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois ; une copie légalisée de l’attestation de formation ; trois (03) photos d’identité sur fond blanc ; un certificat médical délivré par le médecin des gens de mer. En 48 heures, le livret professionnel maritime est délivré pour tout marin ayant fait la demande et qui remplissant les conditions exigées. Cependant, pour lutter et combattre le faux et usages de faux des livrets maritimes, il a été ajouté dans les conditions d’abstention de ce document, la condition relative à la présentation d’un contrat ou d’une promesse ferme d’embarquement pour ce qui est des jeunes marins, les cadets et les élèves marins.

Vers l’institution d’un livret maritime professionnel biométrique

Il est important de signaler que tout comme dans plusieurs domaines, certaines personnes en particuliers des marins non professionnels se transforment en démarcheurs ou personnes intermédiaires entre la direction des affaires maritimes et les marins pour les aider à obtenir le document et ceci contre des commissions. Cette pratique est rigoureusement interdite et punie par la loi. Ainsi, pour y remédier, les autorités togolaises sont en réflexion en vue de la dématérialisation des procédures avec la mise en place d’un livret maritime professionnel biométrique. Il s’agit donc de lutter plus efficacement contre les fraudes et calcifications sous toutes ses formes.

La direction des affaires maritime rassure les marins de sa disponibilité à les accompagner

Pour la direction des affaires maritime, elle rassure les aider quant à ce que des mesures sont prises pour suivi rigoureux de l’originalité des documents détenus et se met à l’entière disposition des marins pour les accompagner dans la recherche des meilleures conditions de vie et de travail et est disposée à fournir à toute personne qui le désire des informations nécessaires et utiles concernant le travail maritime et ceci à travers : B.P : 4771 – Lomé – Togo, Tél : (228) 70 43 52 24 Email : dam_togo@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here