Spread the love

Après Lomé le 06 janvier dernier, la deuxième session de formation des jeunes leaders des partis politiques s’est tenue le 07 janvier à l’hôtel St George à l’endroit des jeunes leaders des partis politiques résidant dans la localité et ses environs.

Ils étaient une trentaine de jeunes leaders issues de différents partis politiques.
Avant l’entame de la séance proprement dite, les participants ont fait le rappel des séances de formation précédentes organisées par le Mouvement Africain pour la Justice et la Solidarité (MJS) à l’intention de ces jeunes. Il était donc question de revenir sur quelques modules et quelques notions étroitement liées à une conflit…
La séance au programme de la journée du 07 janvier s’est principalement intéressée à l’analyse d’un conflit. Le conflit dans sa définition est un phénomène social qui doit être analysé dans le but d’identifier les parties en conflit, les effets du conflit, déterminer les causes, voir le lieu et le contexte, l’intérêt..

Pourquoi doit-on analyser un conflit?

L’analyse d’un conflit permet de causer les causes profondes du conflit. Et cet exercice d’analyse fait recours à plusieurs outils qui sont entre autre: l’arbre du conflit, outils des 03 P, l’oignon, la pyramide, la noix de coco, l’outil des 05 femmes et 01 homme. Notons que dans la survenue d’un conflit met en jeu trois acteurs à savoir: les acteurs primaires, les acteurs, secondaires et de l’ombre.

Interrogé par notre rédaction, les jeunes leaders politiques de Tsévié ont beaucoup apprécié les interventions du Pasteur Sam, et de M. Aimé Kombaté ( chargé du programme “Alerte précoce et prévention des conflits” à Wanep-Togo) au cours de la formation et ont unanimement salué l’initiative. Ils ont invité les responsables de MJS à continuer dans ce sens pour inculquer les notions de paix, de communication pacifique et non violente aux jeunes pour un développement harmonieux et le vivre-ensemble au sein de nos communautés.

Le Mouvement Africain pour la Justice et la Solidarité (MJS) travaille également aux côtés des conducteurs de taxi-moto (habituellement appelés Zémidjan ) et des forces de l’ordre. Pour rappel, le MJS est membre du réseau wanep-Togo et est présidé par le Pr KAKPO Yawo Senyéebia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here