Soucieuses de la préservation de la sécurité des personnes et des biens des togolais, des organisations de la sociétés civile, ont pris sur elles d’aider les forces de l’ordre de sécurité dans leur difficile et exaltante mission de protection et de sécurisation des togolais. Face, aux multiples appels sur les réseaux invitant la population à la violence et au soulèvement le 1er août prochain dans le cadre d’une manifestation annoncée par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), pour se dit-elle contester les résultats de la présidentielle de février dernier, ces organisation de la société civile, veulent à travers un courrier adressé au ministre Boukpéssi, savoir le statut dont jouit la Dynamique Monseigneur Kpodzro.

En effet, en sa qualité d’organisation de veille citoyenne, et se souvenant de la situation que le Togo a connu et des dégâts économiques et sociaux causés par les manifestations du genre de celle à laquelle la DMK appelle, en 2017, les organisations de la société civile regroupés au ainsi de « les Sentinelles du Peuple ». Ainsi, par ce courrier adressé au Payadowa Boukpessi, les Sentinelles du Peuple veulent que le Ministre de l’Administration Territoriale, juge de la légalité de la manifestation que veut organiser la Dynamique Monseigneur Kpodzro.

Pour les Sentinelles Du Peuple, les autorités togolaises à qui il revient d’assurer la sécurité et la protection des des togolais et de leurs biens, de prendre toutes les mesures pour éviter de nouveaux dégâts économiques et sociaux au Togo. Cette démarche selon « Les Sentinelles du Peuple » vise à se renseigner sur le statut juridique de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) qui entend organiser une série de manifestations à partir du 1er août pour se dit-elle, réclamer la victoire de  Agbeyomé Kodjo, arrivé deuxième à la présidentielle de février dernier. Pour les Sentinelles du Peuple « avoir toutes les informations aiderait à juger de la crédibilité, de la légalité ou non des différentes manifestations qu’organisera la Dynamique ainsi que la conduite à tenir en tant qu’organisation de la veille citoyenne engagée pour la paix et le développement socioéconomique du Togo », précisent-ils. Car pour eux, « les togolais qui ont en mémoire les manifestations de 2017 avec tous les dégâts économiques et sociaux, ne veulent plus revivre cette situation. » Il s’agit donc pour les Sentinelles du Peuple, de « s’assurer de la crédibilité de la DMK ».

Il faut dire que les Sentinelles du Peuple, à travers des appels au calme et à la retenue de tous, veillent aux côtés des forces de l’ordre et sécurité, à la sécurité et la protection des togolais et de leurs biens sur tout le territoire national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here