Spread the love

Au Togo, quelques jours après la rencontre d’échange entre les responsables de l’office togolais des recettes (Otr) et les responsables ghanéens sur les meilleurs conditions d’utilisation optimale du poste  de contrôle juxtaposé de Noepé-Akanu pour les deux Pays, le commissariat général de l’Otr informe à travers un communiqué, le démarrage à partir du 1er novembre prochain, des formalités de dédouanement des marchandises en transit ou en provenance du Togo au PCJ de Noépé-Akanu. 

En effet, cette décision se situe Dans le cadre de l’opérationnalisation effective du Poste de Contrôles Juxtaposés (PCJ) de Noépé-Akanu et de la redéfinition du corridor Abidjan-Lagos “, informe le Commissariat Général de l’OTR, à l’intension des opérateurs économiques notamment les commissionnaires en douane agrées, consignataires, importateurs et exportateurs. Ainsi, à compter du 1er novembre 2021, les opérations de dédouanement de marchandises en transit, au départ ou en provenance du Ghana à destination du Togo ou d’autres pays sont impérativement logées au Poste de Contrôles Juxtaposés de Noépé-Akanu.

Les marchandises  visées par cette opération, sont ” celles chargées dans les ports, usines, entrepôts ou autres installations similaires en provenance du Ghana. Il en est de même du transit douanier de marchandises au départ ou en provenance du Togo à destination du Ghana ou d’autres pays. ”, précise le communiqué de la direction du Commissariat général de l’Otr. D’après l’Office togolais des recettes, ce qui est du trafic des marchandises diverses achetées sur le marché ghanéen ou togolais communément appelées «acquit», les formalités de dédouanement sont domiciliées à la Division des Opérations Douanières de Kwadjoviakopé et au bureau de Douane de Ségbé.

Le Commissariat Général de l’Otr dit compter sur le civisme des opérateurs économiques pour le respect scrupuleux du présent de cette nouvelle mesure.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here