Au Togo, l’amélioration continue du climat des affaires est au cœur du dispositif de réforme du gouvernement togolais. Dans le secteur de l’énergie, des mesures incitatives ont été prises pour faciliter le raccordement des entreprises aux réseaux électriques de distribution de la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET).

Au nombre de ces dispositions figurent entre autres la gratuité du raccordement à une puissance comprise entre 120 et 150 kVA pour les PME/PMI et la réduction de 50% des frais de raccordement à l’électricité Moyenne tension (MT) payable sur 6 mois. Cette mesure vient en complément à d’autres notamment la possibilité aux grandes entreprises dont la puissance varie entre 40 et 200 kVA d’être raccordées sans construction de poste de transformateur privé.

A cela s’ajoute la mise en place d’une plateforme électronique qui donne la possibilité aux clients en Moyenne tension de faire leur demande de raccordement gratuitement en ligne. Cette mesure adoptée en septembre 2019 a permis la suppression des déplacements physiques, et d’assurer  la traçabilité des dossiers. Dans le même élan, le gouvernement a procédé au renforcement de la transparence dans le traitement des dossiers avec la publication régulière des coûts estimatifs du raccordement au réseau Moyenne tension (MT) ou  Basse tension (BT) pour les clients industriels. Ces réformes ont induit une augmentation drastique du nombre de raccordements à partir de transformateurs qui s’établit à 83% en 2019 contre 45% un an plutôt.

Avec la politique nationale d’électrification et l’initiative présidentielle d’électrification rurale, ces différentes mesures initiées vont permettre à notre pays d’atteindre un taux de couverture de 100% en énergie électrique à l’horizon 2030, mais aussi d’attirer de nouveaux investisseurs étrangers.

Source: republiquetogolaise.tg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here