Spread the love

Le Togo, à l’instar de nombreux pays du monde,  regorge d’un vaste potentiel touristique aussi bien culturel, naturel qu’historique. Petit certes en terme de superficie et de population, mais le Togo, petit pays d’Afrique de l’Ouest, coincé entre le Bénin à l’Est, le Ghana à l’ouest et le Burkina-Faso au nord, reste un très grand et riche pays sur le plan culturel et touristique. Nous nous proposition d’aller à la découverte de l’une de ses merveilles touristiques, le Château Viale, un site historique et touristique d’envergure internationale et mondiale.  

En effet, si vous êtes à Lomé, capitale togolaise et que vous voulez bien aller à la découverte de l’un des patrimoines historique et touristiques qui vous offre un cadre pour un séjour merveilleux et inoubliable, mettez le cap sur Kpalimé, ville du pays située à 120 km au nord-ouest de la capitale Lomé,  à quelques kilomètres de la frontière avec le Ghana. Là-bas, outre la merveille verdoyante et le climat doux et les merveilleux et délicieux fruits que la ville vous réserve, vous aurez droit à une autre merveille sans pareil, qui surplombe au-dessus de la ville.

Château Viale

A Kpalimé, capitale des monts Kloto avec le splendide mont Agou, le plus élevé du pays, au-dessus de cette Kpalimé, grosse bourgade, trône une merveille datant de l’époque coloniale et qui reste aujourd’hui, un site touristique historique. Il s’agit du Château Viale, une résidence présidentielle depuis 1975. En effet, c’est  en 1940, alors qu’il faisait une randonnée à cheval, que l’Allemand du nom de Viale, découvre cette colline, face au mont Kloto.  Emerveillé par le panorama qu’offrait ce site, l’homme, amoureux de la nature, se décide de se faire construire un château sur les hauteurs de cette colline. Alors que le monde était plongé de plein pied dans les affres de la deuxième guerre mondiale, Viale ne se résigne pas, il poursuit son ambition et son rêve, il rassemble petit à petit les éléments nécessaires pour la réalisation de ce qui est aujourd’hui un grand patrimoine culturel historique et touristique pour le Togo.

Les travaux de construction commencés en 1940, ne seront définitivement  achevés qu’en 1944, en pleine guerre mondiale. Les conditions de construction de cet édifice qui trône aujourd’hui fièrement les hauteurs des monts Kloto, et baignant dans un climat doux à plus de 700 m d’altitude, ne furent pas faciles ni aisés. Car, ils ont eu lieu à un moment où non seulement la guerre avait rendu les choses plus difficile mais surtout à une époque où, aucune voie goudronnée ne desservait ni le mont Kloto, encore moins le site où sera érigé le merveilleux Château. C’est donc par le sentier qui serpentait jusqu’au sommet et sur le dos et la tête de personne, qu’on achemina tous les matériaux. Et ceci, de la ville Kpalimé jusqu’au site de construction du Château soit 17 km en contre-bas.

Un espace résidentiel paradisiaque et panoramique

Le Château Viale prend son envergure à partir de  1979, quand il devint une demeure présidentielle où vont séjourner des ministres et présidents africains. Pour cela, une il sera construit une route goudronnée et l’intérieur du Château rendu plus luxueux. Les soutes présidentielles et ministérielles seront bien aménagées à cet effet.  Ainsi, entre  1979 et 1982, le feu président, Eyadéma restaure le château, en l’électrifiant, met le marbre au sol de la bâtisse, change les portes et les fenêtres, aménage une vaste esplanade d’atterrissage pour hélicoptère, lui adjoint un bâtiment annexe parallélépipède de six chambres jumelles absolument identiques pour ses ministres les plus proches, fait goudronner la voie qui relie Kloto à Kpalimé (environ 10 km). Eyadema ne séjournera que rarement dans cet édifice démesuré, où il recevra deux hôtes marquants de l’histoire post coloniale africaine, le père de l’indépendance ivoirienne, Houphouet-Boigny, et l’ex-président du Sénégal Abdou Diouf.

Il faut dire que le constat est évident que, beaucoup de Togolais connaissent très peu leur patrimoine culturel notamment ce beau château. Il en est de même pour les touristes étrangers qui ignorent qu’il y a une telle merveille qui se situe dans un endroit paradisiaque et panoramique avec climat doux, à une altitude d’environ 700 m. Grâce à notre reportage et les photos, qui accompagnent l’article, nous pensons que beaucoup de personnes, des touristes nationaux et internationaux, seront attirés vers ce patrimoines culturel historique et touristique.

Ce reportage a été possible grâce au soutien du Fonds d’Aide à la Culture (FAC 2021). L’équipe d’afrique-news était composée de Jean-Claude BAKALI, de Léon Lawson et de Emmanuel Koffi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here