Spread the love

Comme c’est de coutume dans la plupart des institution et sociétés, à la fin de chaque année, un bilan des activités est fait par les premiers responsables afin de capitaliser les acquis et projeter les perspectives de la nouvelle année. Au Togo, la Plateforme Industrielle d’Adéticopé (PIA) n’a pas dérogée à cette tradition pour ce qui est de l’année 2021 qui appartient désormais au passé. Ainsi, un coup de projecteur est fait sur les réalisations impotentes qui ont été faites au cours de ses sept(07) premiers mois d’existence,  depuis sa mise en place avec pour objectif de mettre le Togo sur le chemin de  son industrialisation.

En effet, inaugurée officiellement par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé le 6 juin 2021, en présence d’importantes personnalités du monde des affaires, du corps diplomatique et politiques, cette plateforme industrielle de renommée nationale, internationale et sous-régionale, est aujourd’hui le port-étendras de l’espoir de la jeunesse togolaise en matière de création d’emploi. Ainsi, après sept mois, plusieurs réalisations et actions son à mettre à l’actif de ce parc industriel et font dire à nombre de togolais que l’espoir est permis et qu’il faut continuer par en les capacités de de PIA en matière de création de richesses à travers la réduction du taux de chômage des jeunes. Fonctionnant sur la base d’un partenariat public-privé, la PIA est un grand centre industriel fait de services logistiques intégrés de classe mondiale. Elle est construite sur un espace de 400 hectares en banlieue nord à 27 kilomètres de la capitale togolaise, Lomé.

Ainsi, orientée conformément aux ambitions du Gouvernement contenues dans le Plan National de Développement (PND) et déclinées dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025, la première phase de la PIA est désormais opérationnelle et devra booster la croissance économique grâce à la création de près de 35.000 emplois. Cette infrastructure de pointe est  aujourd’hui le principal levier de la politique d’industrialisation du Togo. Son opérationnalisation, permet au Togo de franchir une étape décisive dans sa marche vers l’industrialisation. Ce grand centre industriel offre désormais au Togo, un lendemain meilleur en matière de la transformation d’une bonne partie de ses matières premières et de ses produits agricoles destinés initialement à l’exportation. Il s’agit notamment des produits comme le soja, le coton, la noix de cajou, le manioc…etc qui  seront désormais  transformés sur place histoire de répondre aux besoins des consommations locale.

En outre cette plateforme industrielle désormais opérationnelle, va contribuer à accélérer l’intégration des filières et l’émergence de nouvelles industries à fort potentiel dans les domaines de l’agroalimentaire, du textile , de la pharmaceutique, des cosmétiques, de l’automobile et du recyclage. La cheffe du gouvernement, Mme Victoire Tomegah-Dogbé ne doute pas un instant de la mutation que va connaitre le pays grâce à la PIA. « Avec cette plateforme industrielle et le partenariat stratégique avec le groupe Arise IIP, nous allons engager une mutation structurelle de notre économie, qui va nous permettre d’atteindre nos  objectifs en  matière d’inclusion, de distribution équitable des bénéfices de la croissance et une meilleure protection sociale » avait-t-elle indiqué. Pour rappel, bien avant son inauguration en juin dernier, l’administration de la PIA a signé en début février 2021, un partenariat stratégique avec le groupe ARISE, un des géants du monde de l’industrialisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here