Le secteur agricole au Togo continue de faire ses choux gras de l’essor de la filière du maïs. Cette céréale demeure la plus cultivée depuis 2018 et reste un produit d’une grande importance dans l’alimentation d’un bon nombre de Togolais.

En effet, cette place de choix qu’occupe le  maïs dans la production agricole trouve son fondement dans les nombreux projets et programmes étatiques mis en œuvre pour rehausser la production céréalière, en l’occurrence le maïs qui est le principal produit vivrier du pays. Aujourd’hui, la filière maïs se porte bien. Elle représente une garantie et une preuve des efforts de l’État togolais pour redynamiser l’agriculture.

Ainsi, un récent rapport avait été établi et financé par la Banque africaine de développement (BAD) avec  pour objectif de dresser l’état des lieux du système d’assurance au profit du secteur agricole togolais ; d’observer les mécanismes susceptibles d’être mis en œuvre, les contraintes, les réformes institutionnelles nécessaires etc. Le document rapporte que la filière maïs est en plein essor avec un nombre de producteurs au Togo qui a dépassé la barre de 1,5 million.

Les résultats obtenus montrent que 20,32% des producteurs s’adonnent à la culture en pure contre 79,68% qui pratiquent la culture en association. En moyenne, sur une parcelle d’un hectare, le maïsiculteur réalise un bénéfice de 191.050 francs CFA après la vente du maïs. Il va de soi que la production du maïs permet à ces derniers de tirer d’importants revenus, assurant ainsi la survie de leurs ménages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here